Couture, Homme

Hercule manches longues

Fournitures

J’ai utilisé la patron gratuit du T-shirt Hercule d’Urban Fairy, que j’avais déjà utilisé ici.

Pour le tissu j’ai utilisé un jersey de viscose rayé gris des coupons de Saint-Pierre à 15€ les 3m. A la réception nous avons été un peu déçu de la couleur, le gris est un peu marron.

Réalisation

La réalisation de ce T-shirt est facile, encore plus comme c’est la seconde fois que je le réalise. mon conjoint voulait un T-shirt à manches longues et le modèle n’en propose pas. Pour autant je n’avais pas envie d’investir dans un nouveau patron. J’ai donc tenté de rallonger les manches en prolongeant le tracé tout droit. Cette technique n’est pas parfaite car le bas des manches est un peu large donc pour une prochaine fois il faudrait que je me renseigne de manière plus approfondie sur le patronage des manches. Mais c’est pour un pyjama donc ça passe.

Le montage du T-shirt et en particulier des manches est différent des autres patrons. il faut d’abord assembler le dos et le devant par les épaules mais par les côtés, puis assembler les manches au haut et enfin coudre les côtés des manches et les côtés du haut.

Pour la plupart des modèles que j’ai réalisé jusque là, les côtés des manches et les côtés du haut sont assemblés avant de coudre la manche au haut. Mais je trouve la technique d’assemblage des manches de ce T-shirt plus facile avec la surjeteuse.

Avis

Le T-shirt est bien, bien que la forme des manches pourrait être améliorée. En revanche la matière utilisée n’est pas l’idéal, un jersey de coton comme pour la première version que j’avais faite aurait été mieux. Mais l’avantage de cette matière bien qu’elle ne soit pas très agréable au toucher est qu’elle ne se froisse pas donc pas besoin de repasser !

Couture, Homme

T-shirt Hercule d’Urban Fairy

2 mois après l’avoir réalisé, voici l’article sur le T-Shirt homme Hercule par Urban Fairy. Première chose à noter : c’est un patron gratuit que vous pouvez trouver ici en téléchargement PDF.

Il y a deux options pour le col : dans le patron c’est un col rond, mais il y a aussi un tuto pour réaliser un col V. La patron est assez simple et conçu je pense pour être adaptés aux personnes qui commencent à coudre du jersey.

Fournitures

J’ai utilisé un jersey poliviscose marinière blanc et marine des coupons de Saint Pierre à 15€ les 3 mètres. Les rayures ont ajouté un peu de difficulté pour les raccords. Il est toujours disponible sur le site. Il est assez épais, ce qui peut le rendre assez chaud en plein été, mais ça le rend aussi très facile et agréable à coudre.

Réalisation

Les explications sont simples et claires. Il n’y a pas de difficulté particulière. Le plus compliqué a été de bien positionner la bande d’encolure.

Pour bien faire les raccords de rayures j’ai positionné le bas de l’emmanchure sur une rayure et fait de même pour toutes les pièces, qu’elles tombent au même endroit à chaque fois.

Et ce qui est à noter contrairement à beaucoup de patrons pour femmes que j’ai testé pour le moment, c’est qu’on peut se fier aux mesures pour choisir la taille.

J’ai en revanche un problème non résolu : au niveau des finitions manches et ourlet, les finitions à l’aiguille double forment un « boudin » au lieu de rester à plat. Je me demande si cela vient de l’utilisation du fil mousse dans la canette. J’essaierai sans une prochaine fois.

Où est-ce qu’on trouve d’autres patrons homme ?

Là c’est le problème. Pour trouver d’autres patrons pour homme c’est une véritable difficulté Les magazines en proposent très peu.

Au niveau des patrons des créateurs indépendants disponibles sur internet, je trouve ça trop cher pour investir. J’en ai vu entre 15 et 20 € et même s’il y a du boulot pour créer un patron et qu’il faut rémunérer la créativité, je ne mettrai pas autant pour un patron de T-shirt ou quelques chose de relativement simple.

Et au niveau livres de couture pour homme, ça n’a pas l’air mieux. J’ai trouvé deux références de livres sur internet, mais les commentaires ne donnent pas tellement envie de les acheter.

Couture, Hauts

Top Cedrat – Première version

Suite au défi de l’atelier de Milou sur instagram et au fait que je ne trouvais pas le tissu idéal pour le prochain projet que j’ai en tête, j’ai décidé de faire une pause dans mes réalisations issues du livre « Petits tops à coudre » et de m’atteler à la couture du top Cedrat de Maison Fauve. En plus d’être sympa et assez simple pour une débutante, il a l’avantage d’être gratuit.

C’est un patron PDF, pratique en cette période, à condition d’avoir une imprimante et de l’encre. Il permet de faire deux versions : une unie et une à empiècements. Les deux versions sont prévues pour être réversibles.

J’ai commencé par la version sans empiècement pour faire un test et connaitre la taille à utiliser. J’ai beaucoup de mal pour le moment à choisir la taille, car quand je me fie au tableau de mesure, il faudrait que je réalise 2 à 3 tailles au dessus de ma taille du commerce. D’une part, ça ne fait jamais plaisir, d’autre part, jusqu’ici quand je respecte les indications, je me retrouve avec des hauts trop grands. Ça été le cas des hauts que j’ai réalisés lors de mes premières tentatives en couture, ce qui m’avait découragé. Et j’ai actuellement le même problème avec les quelques projets issus du livre cité précédemment. Je suppose que je devrais me lancer dans des ajustements poitrine, mais je ne me sens pas encore assez expérimentée pour tenter ce type de modifications.

Maintenant, pour choisir la taille à découper, je pose un de mes hauts sur le patron. Dans ce cas je me retrouvais entre deux tailles, j’ai pris la plus petite, qui correspond à ma taille du commerce.J’ai utilisé le premier coupon de tissus que j’avais acheté 5€ aux coupons de Saint-Pierre. C’est le troisième top que je réalise dans ce coupon, il ne restait donc pas beaucoup de tissu. J’ai donc fait des parmentures plutôt qu’une doublure, et j’ai même du réaliser la parmenture du dos en deux parties.

Parmenture dos – en 2 parties

Pas de soucis au niveau de la réalisation, à part que le patron est marges incluses mais que la valeur des marges n’est pas précisée. Je les ai réduites au minimum car j’avais quand même un peu peur que le haut soit un peu juste.

Voici le résultat :

Le haut n’étant pas doublé, il est légèrement transparent.

Second problème : la pièce du dos était bien plus courte que cette de l’avant et je m’expliquais pas pourquoi. En réalisant la seconde version, je me suis rendue compte d’un autre problème : le dos doit comporter un décolleté en V et pas arrondi ! Le problème s’explique par le fait que je n’ai pas mis le plis du tissus au bon endroit en reportant le patron. Le décolleté dos arrondis correspond donc aux emmanchures et pour les emmanchures du dos ce sont les deux parties du décolleté dos. Mais bon, ça ne se voit pas trop et ça passe, non ? c’est en faisant des erreurs qu’on apprend 🙂

Convaincue par le patron, je me suis dit que j’allais me lancer dans deux nouvelles versions : une version à empiècements et réversible et une version à festons. La suite dans les prochains épisodes.