Couture, Sous-vêtements

Culottes menstruelles Pandora – Chouette kit

J’avais décidé d’arrêter d’acheter des chouette kits. C’était très bien pour se lancer, mais je ne suis pas sûre que financièrement ce soit vraiment valable. Mais un kit que je ne pouvais pas louper est sorti : celui des culottes menstruelles pandora. J’avais l’idée depuis un moment de réaliser des protections hygiéniques lavables. Je m’étais renseignée et avait recherché où acheter des fournitures. Mais le prix du PUL le tissu imperméable, me paraissait trop cher. Et c’est très compliqué de trouver toutes les fournitures sur le même site, cela multiplie donc les frais de port. (J’avais aussi regardé pour acheter des culottes menstruelles du marché, mais c’est encore plus cher)

Fournitures

Ce kit contenait donc pour 48€ :

  • du jersey noir et vert (il y avait forcément du noir dans les kits mais la seconde couleur était au choix),
  • du tissu éponge,
  • du PUL
  • des élastique lingerie (un type particulier d’élastique lingerie qui se coud plié en deux)
  • la patron (que j’avais déjà en partie puisque c’est en fait la culotte du kit lazy sunday modifiée )

Le kit permettait de réaliser 3 culottes.

Réalisation

J’avais un peu peur des épaisseurs à passer au niveau des inserts, mais finalement ça a été. Les élastiques pliables étaient un peu difficiles à placer correctement et à coudre donc tout n’est pas nickel, mais le principal est que les coutures tiennent et personne n’ira voir les finitions.

Je n’avais pas remarqué qu’il y avait deux tailles d’élastiques différentes. Un plus large pour la taille et un pour les jambes. Je ne m’en suis aperçue qu’un fois les élastiques découpés donc trop tard. Je me retrouve donc avec :

  • 1 culotte dont les bons élastiques sont au bon endroit,
  • 1 culotte avec des élastiques prévus pour la taille partout donc même au niveau des jambes
  • 1 culotte avec des élastiques prévus pour les jambes, même à la taille

La seconde est un peu plus serrée au niveau des jambes, mais elle est portable.

Résultat

Je suis très satisfaite du résultat, c’est très utile et bien plus confortable que les protections classiques que j’avais de plus en plus de mal à supporter, en particulier pour dormir.

Les commentaires sur les réseaux sociaux sur les protections lavables

Je suis plusieurs groupes de couture sur Facebook. A chaque fois que certaines personnes ont partagé les protections hygiéniques lavables qu’elles avaient cousu, il y a eu un flot de commentaires désobligeants, virulents, voir haineux. La plupart proviennent de personnes qui ont connu les protections lavables dans leur jeunesse et qui ont été soulagées de l’arrivée des protections jetables.

Je veux bien croire qu’elles aient été soulagées de s’en débarrasser à cette époque. Mais ce n’est pas une raison pour critique les gens en disant que c’est « dégueulasse » et que c’est une régression. Les temps ont changé, il y a des machines à laver pour les nettoyer. Et personne n’est obligé de commenter les publications qui ne leur plaisent pas.

Couture, Sous-vêtements

Kit Lazy Sunday

Dans cet article, je vous avais indiqué que je trouvais que les kits couture étaient un bon moyen de progresser. En plus des kits permettant de réaliser un projet, chouette kit propose de temps en temps des kits multi projets.

C’était le cas ce printemps avec la collection lazy sunday. Pour ces kits il y a différentes formules au choix, petit ou grand, couture ou tricot / crochet ou les deux. J’avais choisi le kit couture, car il permettait de faire un débardeur en maille et 2 culottes et des lingettes démaquillantes. C’était à la fois une bonne occasion de se motiver pour coudre de la maille, mais aussi de la lingerie.

Le kit est composé d’un livret avec les instructions pour les projets et des fournitures pour les réaliser. La bonne surprise est que le livret est le même pour tous les kits, il y a donc les instructions pour l’ensemble des projets de la collection, même pour ceux de tricot et crochet.

Le contenu

Ce kit permet donc d’avoir les instructions pour :

  • le débardeur « Marcelle »
  • La Chouette Culotte
  • un masque de sommeil
  • une trousse écossaise à faire soit au tricot soit au crochet,
  • un essuie-main au tricot,
  • un chouchou version couture et version crochet
  • un sac filet bi-matière
  • une pochette zippée en tissu
  • un sac panier à lingette en crochet
  • une bouillotte pour les cervicales
  • une pochette distributeur de lingettes
  • un lapin au crochet
  • des accessoires au crochet pour le lapin
  • des lingettes lavables

Et au niveau des fournitures, j’ai reçu :

  • un coupon de tissu chaine et trame fleuri,
  • un coupon de jersey rose,
  • un coupon de maille rose et ajouré
  • un coupon de tissu filet
  • un zip
  • des élastiques

Le tout était vendu pour 49€

Mes réalisations

Des masques de sommeil

J’en ai cousu deux, l’un pour mon conjoint et l’autre pour moi. Je les ai fait dans un coupon de coton noir qui n’était pas issu du kit et avec un élastique que j’avais en stock. C’est le tissu fleuri qui est prévu pour le masque, mais le coupon est assez petit (il est bien indiqué à la commande qu’on ne peut pas réaliser tous les projets avec les fournitures). J’ai donc voulu garder le coupon fleuri pour la trousse, le distributeur de lingettes et les lingettes. Et pour le masque de nuit de mon conjoint, le coupon fleuri n’était pas l’idéal.

Je n’ai pas eu de difficulté à réaliser les masques, le patron est très simple. J’ai juste mal placé les élastiques, ils ne sont pas placés au même niveau de chaque côté. Si c’était à refaire, j’indiquerai un emplacement sur le patron afin que le rendu soit symétrique.

J’ai arrondi le côté du patron pour le masque de mon conjoint, que ça ne fasse plus yeux de chouette. J’ai aussi ajouté de la ouate que j’avais en stock (et utilisé précédemment entre autres pour mes chaussons, ici) entre les deux couches de tissu pour que le masque soit bien opaque.

La trousse zippée

Là non plus pas de difficulté pour la réalisation, avec la pochette de réveillon et la trousse de toilette – aussi issus de chouette kit – je commence à avoir l’habitude de réaliser des trousses. J’ai juste eu un problème pour positionner les coutures des côtés au niveau du zip correctement pour que le rendu soit symétrique. Pour la doublure, j’ai utilisé un morceau de coton que j’avais en stock plutôt qu’un des tissus du kit.

La pochette distributeur de lingettes

Il y a une erreur dans les instructions pour réaliser le fond de la pochette. Quand je me suis aperçue du problème car je ne pouvais pas suivre les instructions, j’ai écrit un message sur le groupe d’entraide facebook pour les projets chouette kit. j’ai eu des retours m’indiquant que les dimensions de découpe des pièces du fond étaient fausses, il fallait découper des morceaux de 10 X 10 cm au lieu de 10 x 7,5 cm. Sauf que mes pièces étaient déjà découpées et que je n’avais pas envie de les jeter pour en découper d’autres. Je me suis donc adaptée en faisant un fond plus petit et je trouve que ça ne pose pas de problème, ni à l’usage, ni au niveau de l’apparence.

Les lingettes

J’ai réalisé une dizaine de lingettes environ mais de plusieurs dimensions pour optimiser l’utilisation du coupon fleuri. Dans le tuto il est indiqué de découper des carrés de 10 x 10 cm, voir éventuellement de 9 x 9 cm. Avec les marges de couture ça donne des lingettes un peu plus petites, mais à l’usage je les trouve trop grandes. J’en ai fait avec des carrés de 7 x 7 cm voir 6 x 6 cm et ce sont ces lingettes qui sont le plus pratiques, pour mettre de l’eau micellaire par exemple et se rafraichir le visage.

Pour la réalisation, l’assemblage du coton avec pour certaines le jersey et pour d’autres la maille n’a pas été l’idéal. Le rendu est plus ou moins satisfaisant et carré. Je lu plus tard que dans ce cas il fallait mettre le tissu en maille ou jersey en dessous.

Pour l’utilisation, je pense que l’utilisation de maille ou de jersey pour la « face douce » qui doit être utilisée contre la peau n’est vraiment pas la meilleure option. D’une part ce n’est pas doux, d’autre part le tissu se tache facilement (d’autant plus que les miens sont rose pale). Je ne les utilise donc pas pour me démaquiller mais uniquement pour l’eau micellaire. Un tissu éponge serait probablement plus approprié.

Le débardeur

Le débardeur était assez facile à faire, mes seuls problèmes ont été le tissu qui n’était pas entrainé quand je commençais la couture trop près du bord, l’aiguille faisait donc du sur place et cela a donné une sorte de bourrage des fils. Pour débloquer le tissu qui se retrouvait coincé, j’ai troué mon tissu à deux reprises. Heureusement c’était au niveau du bas du T-shirt et cela est finalement caché par l’ourlet. J’ai aussi eu un peu de mal à passer les épaisseurs au niveau de l’assemblage du col et des coutures d’épaule.

le problème de trou

Je trouve que le tissu se détend très vite. A la fin d’une journée il se retrouve complètement détendu donc pour moi ce débardeur ne peut être porté que sous d’autres vêtements ou à la maison.

Par contre, le point positif était que le métrage de tissu était généreux, j’ai pu réaliser deux débardeurs au lieu d’un prévu initialement et c’est une bonne surprise après les premiers kits réalisés pour lesquels je trouvais que le morceau de tissu envoyé était très limite pour réaliser le projet.

Les culottes

Pas de difficulté pour réaliser ces culottes, les instructions sont plutôt claires. Seules les dimensions pour découper les élastiques ont été oubliées dans les instructions, mais nous avons reçu un mail pour nous les donner.

Là aussi le morceau de jersey fourni est très généreux, je pourrais encore découper une ou deux culotte au moins dans ce qu’il m’en reste. Mais je pense que je vais garder ce morceau pour d’autres projets, peut être une brassière.

Les projets que je réaliserai peut être

J’ai découpé le tissu filet à la bonne dimension pour réaliser le sac filet, mais je n’ai plus de tissu fleuri comme prévu à l’origine dans le kit et je n’arrive pas du tout à trouver un morceau de coton que je pourrais utiliser afin que ça rende bien.

Côté projet tissu, je comptais réaliser des chouchous au début, mais je me demande maintenant si je les porterais. Ce projet reste donc en réflexion.

Enfin la lapin et ses accessoires en crochet me plaisent bien, ainsi que le panier à lingette. Mais il faudrait pour cela que je me remette au crochet et ce n’est pas ma priorité, j’ai déjà beaucoup de mal à faire tout ce que je veux en couture.

Couture, Théorie

Kits couture : un bon moyen de progresser

Un bon moyen de me mettre vraiment à la couture a été de commander des kits couture. Cela permet d’avoir en un seul colis un patron, le ou les tissu(s) et éventuellement d’autres fournitures telles que des fermetures, boutons ou élastiques.

J’ai trouvé que cela permettait de franchir le pas plus rapidement car cela évite de se poser des questions sur le type de tissu à utiliser, comment éventuellement assortir les tissus et les couleurs des accessoires, et où commander l’ensemble des fournitures (en obtenant si possible tout sur le même site pour éviter d’avoir trop de frais de port).

Le seul inconvénient c’est que les boxs couture – à mon avis – peuvent parfois paraître un peu cher. Il faut dire que pour le moment je n’achète pas de patrons individuels, le prix m’arrête encore, et pour le tissu, je les prends surtout sur Les Coupons de Saint-Pierre et ils me reviennent en général qu’à moins de 5€ le mètre.

Certains kits nécessitent un abonnement, je ne m’y intéresse pas car on ne peut donc pas choisir ce qu’on va réaliser. C’est le cas par exemple de la Craftine box qui a l’air d’être l’un des plus connus.

Pour les sites proposant des kits couture, voici ce que j’ai repéré :

  • Chez Artesane il y a en ce moment un kit de couture pour un maillot de bain. Je ne suis cette marque que depuis peu de temps, mais j’ai l’impression que les boxs ne sont proposées que très ponctuellement. Quand j’ai vu qu’une box maillot de bain allait sortir il y a une dizaine de jour je me suis dit que c’était génial et que j’allais la prendre. Mais il y a deux jours, j’ai vu le prix pour les pré-commandes et … j’ai renoncé. 79€ ça me parait trop. La box permet d’avoir les cours en ligne associés, ce qui correspond au concept d’Artesane, mais ce n’est pas trop mon truc. Je préfère lire des instructions et si besoin regarder une vidéo sur un point particulier si nécessaire. J’ai un livre de Charlotte Jaubert, ça sera suffisant le jour où je voudrai coudre mon propre maillot.
  • La Droguerie : certains modèles me paraissent sympas, mais le fait de choisir une taille à la commande ne me plait pas. Vu ma (courte) expérience sur les patrons, la taille affichée ne correspond pas toujours au résultat et comme les tailles ne correspondent pas à celles du commerce, ça devient compliqué.
  • MS Box : abonnement ou commande individuelle. Les modèles et tissus ont l’air sympas.
  • Joli lab : j’aime bien certains de leurs patrons et j’avais hésité sur la blouse Hazel en Chambray qui n’est plus proposée en ce moment (C’était la version avec col victorien). Mais je me suis dit que je pourrais peut être arriver à un résultat similaire en achetant du chambray et en utilisant le livre de Charlotte Auzou « Ma garde-robe sur mesure – Mix & Match ». Il n’y a pas de col victorien mais un col montant … peut être l’un des prochains projets.

Et pour finir la seule box que j’ai testé à plusieurs reprise : celle de chouette kit. Ce sont des kits couture, tricot et crochet. Ils ont une collection permanente et des collections éphémères régulièrement (quasi tous les mois). Certains kits des collections éphémères sont finalement ajoutés à la collection permanente quand ils fonctionnent bien.

Au tout début, j’avais repéré le sac Léonard en wax, ainsi qu’une pochette d’ordinateur – en wax aussi. Mais j’a hésité trop longtemps et ils ne sont plus vendus. L’inconvénient aussi avec ces kits c’est qu’ils ont parfois beaucoup de succès et se retrouvent rapidement en rupture de stock (parfois dans la journée de la sortie de la collection).

En novembre j’ai donc commandé un kit trousse de toilette et un kit pochette de soirée de la collection éphémère. On peut maintenant trouver la trousse de toilette dans la collection permanente.

Voici ce que j’ai fait grâce à ces kits :

Je trouve que les explications ne sont pas toujours très claires et j’ai par exemple eu beaucoup de mal à réaliser la pochette à savon qui va avec la trousse de toilette. Mais j’ai découvert depuis peu qu’il y a un groupe d’échange et entraide sur ces kits sur Facebook et ça peut être bien utile !

Depuis j’ai commandé deux nouveaux kits, je vous en parle prochainement !