Maison

La cuisine – choix final

Le lendemain de notre rendez-vous chez Ixina, nous en avions pris un cinquième, cette fois de nouveau chez So’cooc, pour voir ce qu’ils avaient à nous proposer. Il y avait une nouvelle offre avec la TVA offerte, il fallait voir si nous pouvions en profiter.

Nous expliquons donc que nous avons une offre qui comprend l’électroménager (alors que ce n’était pas dans le devis initial chez eux), et indiquons les éléments que nous avons aimé chez Ixina :

  • le meuble bas plutôt que la colonne près du frigo,
  • les niches au niveau des meubles hauts,
  • le meuble à épice,

Le kitchener avait retravaillé le plan entre temps et avait remplacé un des meubles d’angle par un autre modèle afin qu’on puisse mettre le lave vaisselle près de l’évier. Nous lui indiquons aussi que nous ne souhaitons pas de meuble d’angle avec plateau au niveau de la table bar, que des étagères suffiraient et que nous pouvons mettre des étagères plutôt qu’un plateau tournant dans un des deux meubles d’angle côté évier afin de faire baisser le prix.

Toutes ces modifications prises en comptes, les offres appliquées et des réductions de marges plus tard, et une grosse négociation de la part de mon conjoint que je n’aurais jamais osé faire, nous finissons par arriver quasiment dans le budget. Nous avons fini par sacrifier le robinet de l’évier, le Kitchener nous indique qu’il pourra nous en fournir un considéré comme défectueux car ne possédant pas de filtre et qu’il faudra aller le chercher dès qu’il nous appellera. Il ne nous a jamais appelé et ne nous appellera probablement jamais, mais nous en achèterons un sur internet lors d’une promotion, cela coutera bien moins cher.

Nous nous retrouvons au même budget qu’ixina, mais :

  • avec un meuble haut et une niche en plus,
  • sans sacrifier de casserolier (en mettant le meuble à épice, nous avons réduit la dimension d’un des casserolier, et cette version étant produite plus largement, le prix était bien moins important)
  • un pied de table design
  • un meuble sur frigo en plus
  • et So’cooc étant une filiale, c’était plus rassurant qu’une franchise venant d’ouvrir, vu la période et sachant que le projet était dans plusieurs mois.

Conclusion : nous avons signé chez So’Cooc. Plus qu’un an environ pour voir vraiment ce que donnera la cuisine dans la maison.

Maison

La cuisine – les recherches du mois de septembre

Après plus de 4h de rendez-vous au mois d’août, nous reprenons nos recherches pour la cuisine au mois de septembre après quelques jours de congés.

Notre troisième rendez-vous a lieu chez Ixina, un magasin vient d’ouvrir dans notre ville, c’est pratique et nous espérons bénéficier d’une offre pour l’ouverture. Pour l’ouverture, la pose est donc à moitié prix et en plus au mois de septembre il y a une remise sur l’électroménager. Nous partons donc sur un modèle toujours similaire à nos plans de départ. Par rapport à So’cooc nous avons un meuble épicier et au lieu d’une des colonnes côté frigo, uniquement un meuble bas. Cela fait plus aéré et permet d’avoir une surface de plan de travail plus importante. Pour les meubles hauts, nous avons repéré dans le showroom des niches à bordures métalliques qui font très design et changent des meubles hauts classiques. Malheureusement elles coutent très chers, comme une partie du projet et on est hors budget. Le responsable de l’agence nous indique qu’il peut retravailler les plans dans la journée et nous faire une proposition pour rentrer dans notre budget.

En fin de journée nous recevons donc une nouvelle proposition. Pour rentrer dans notre budget, le responsable de l’agence nous propose donc :

  • de supprimer le meuble haut que nous aimions et de le remplacer par des étagères,
  • d’enlever les plateaux tournants d’un des meubles d’angles,
  • remplacer un des casseroliers par un meuble simple avec étagères

Pour moi c’est la déception, nous avions indiqué que modifier ces éléments faisaient partie des options pour réduire le prix, mais je ne m’attendais pas à ce qu’ils utilisent les trois options et je trouve que ça fait beaucoup pour une réduction de prix pas si importante.

Quatrième rendez-vous donc, de nouveau chez Ixina pour discuter de ces changements. Après discussion, nous retrouvons le casserolier et un des meubles hauts, dans la partie qui est visible du salon, mais pour rentrer dans le budget nous sacrifions les plateaux d’un des meubles d’angle.

Après ce rendez-vous, puisque nous avions globalement ce que nous voulions et que cela rentrait dans le budget fixé, nous étions prêts à signer en prenant tout de même le weekend pour y réfléchir. Nous avions un dernier rendez-vous avec So’cooc le lendemain, il fallait aussi voir ce que ça pouvait donner, même si nous partions de loin, car le premier devis de So’cooc était à plus de 1000 € supérieur à notre budget, et en plus sans inclure l’électroménager.

Maison

La cuisine – les recherches du mois d’août

Alors qu’on a fini par recevoir le CCMI signé par la société de construction, mais que notre permis modificatif a été mis en attente car il manque des pièces et certaines cotes ne sont pas cohérentes … (on est tombé sur le meilleur dessinateur et bureau d’étude du monde je crois …), voici comment nous avons procédé pour rechercher la cuisine. Nous n’avons pas encore signé chez le notaire pour le terrain, mais nous aurons besoin des plans techniques de la cuisine juste après la signature chez le notaire, pour la MAP technique, donc la mise au point technique. Nous avons donc profité des weekends du mois d’août pour avancer ce projet.

Dans un premier temps nous avons recherché la liste des cuisines proches de chez nous et qui proposaient des projets rentrant dans le budget que nous nous étions fixé.

Mon conjoint a aussi fait des plans de cuisine grâce à Oskab, un logiciel en ligne qui permet de faire des cuisines 3D. ça nous permettait d’avoir une première idée d’aménagement par rapport aux plans de la maison.

Nous avons ensuite consacré une partie d’un samedi à faire le tour des cuisinistes dans une zone commerciale proche de chez nous. Impossible d’avoir des rendez-vous le jour même, ni même d’en prendre, mais cela nous permet de voir les modèles actuels et de discuter de ce qui nous plait.

Premier rendez-vous chez Cuisinella. Nous avions 1h de rendez-vous. Dans un premier temps, le commercial commence par présenter l’entreprise et surtout passe beaucoup de temps à indiquer qu’ils sont les meilleurs et à démonter ses concurrents. Puis nous expliquons notre besoin, notre budget, et indiquons les modèles qui nous intéressent. Impossible d’avoir le moindre plan et la moindre idée de rendu, ni de prix dès ce premier rendez-vous. Il faudra revenir pour un second rendez-vous et le prix ne sera valable que ce jour-là, il faudra signer le jour même ! Pas de temps de réflexion pour un projet qui a un prix non négligeable … Les procédés commerciaux de Cuisinella ne me plaisent pas du tout, malgré le petit cadeau qu’on nous remet au début du rendez-vous (un livre de cuisine).

Second rendez-vous : So’cooc. Nous ne connaissions pas cette enseigne avant mais le constructeur nous en avait parlé. Premier rendez-vous de 2h, un discours commercial très limité, lors duquel nous apprenons que le magasin est une filiale et pas une franchise comme la plupart des cuisinistes. Et en deux heures nous avons des plans 3D avec deux options de couleurs qui nous plaisent : noir mat et blanc laqué, et une idée du prix. C’est au dessus du budget, mais le « kitchener » nous explique qu’il pourra revoir ses marges à la baisse en particulier en fin de mois, s’il atteint ses objectifs. Et en bonus, il nous a même fait des plans 3D du salon avec une idée d’aménagement. C’est rassurant par rapport au cuisiniste précédent.

Voici la première version des plans que nous avons eu avec So’cooc (versions noires et blanches, avec ou sans hôte intégrée) :