Cuisine

Bilan cuisine du mois de juillet

Le mois de juillet avait bien commencé avec la réalisation d’un gâteau orange chocolat du livre « Moi c’est, chocolat noir » de Marmiton, que je possède depuis quelques années. La recette se nomme plus précisément « irrésistible moelleux orange et chocolat ». L’orange et le chocolat se marient très bien, le gâteau est en effet très moelleux et son petit gout acidulé est très bien en cette saison.

Après avoir ressorti le livre dont est issu la recette au mois de mai, je me suis fait une liste des recettes à tester. Les prochains tests issus de ce livre devraient donc être des cannelés au chocolat, un pudding pommes chocolat, un cake courgette et chocolat (ce mélange m’intrigue) et peut être un jour des éclairs au chocolat (il faut trouver l’occasion, mais aussi avoir un solution de secours si je rate la pâte à choux). Par contre dans ce livre il y a des recettes que je ne pense jamais tester comme le poulet au citron vert et sa motte de riz au chocolat amer, trop original pour moi .

Puis le 5 juillet, j’étais toujours très motivée, je me suis donc lancée dans un ensemble de préparations en mode batch cooking (la définition de batch booking serait de préparer tous les repas de cuisine de la semaine en une session cuisine. ) J’ai donc préparé un ensemble de plats en une session, mais nous n’avons pas tout consommé dans la semaine, une partie est d’ailleurs encore au congélateur, et je n’avais pas assez de plats pour tenir une semaine.

J’ai donc fait :

  • un tian de légumes avec 2 aubergines, 8 tomates, 1 courgette et demie, 4 cuillères d’huile d’olive, 2 échalotes, 3 gousses d’ail et 1 h de cuisson au four à 180°,
  • des tartinades aubergines et courgettes avec 1 oignon jaune, 1 aubergine, 1 courgette et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive,
  • une tartinade de courgette avec 1 échalote, 1 courgette, 2 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à café de coriandre et du fromage frais (Saint-Môret, je n’ai pas mesure la quantité)
  • une purée d’aubergine avec une aubergine, 2 cuillères de jus de citron et 3 gousses d’ail.

Pour le moment nous n’avons consommé que les tians de légumes et la tartinade de courgette. Il ne reste donc plus qu’à décongeler les deux autres recettes et à les tester.

Le 11 juillet, pour poursuivre sur les gâteaux aux agrumes et utiliser les citrons que j’avais en stock depuis quelques jours avant qu’ils se perdent, j’ai fait un gâteau citron chia à partir de cette recette (par contre en ouvrant la recette sur chrome sur PC il y a une pub que je n’arrive pas à supprimer qui empêche la lecture de la recette. Sur smartphone on la lit sans ce problème). A l’origine c’est une recette citron pavot, mais je n’avais pas de pavot, je me suis donc dit que les graines des chia pouvaient très bien les remplacer. J’ai réduit la dose de sucre de moitié et n’ait pas fait le glaçage et c’était très bon ainsi.

Puis entre un baptême, un mariage, une semaine de vacances … les tests de recette de cuisine ont été réduits à néant, tout comme ma production en couture (j’ai quand même un petit peu avancé sur mes deux dernières cousettes du kit lazy sunday de chouette kit et assemblé les PDF, puis décalqué et découpé mes deux projets suivants) Le mois d’août sera peut être plus productif … pas de vacances alors que les personnes que nous voyons habituellement le weekend le sont, donc si la chaleur ne me démotive pas – plus de 27° dans l’appartement depuis plusieurs semaines et pas moyen de faire baisser la température même quand il fait plus frais dehors – j’avancerai peut être dans les projets.

Cuisine

Bilan cuisine du mois de juin

Autant pour le mois de mai j’avais séparé mon bilan en trois articles pour qu’il ne soit pas trop long, autant cette fois il va être très court. La reprise du travail en présentiel n’a pas aidé à consacrer du temps à cuisiner. Je me suis donc contentée de tester 4 nouvelles recettes : 2 plats et 2 desserts.

Butter chicken

J’avais envie de voir si c’était compliqué de réaliser ce plat qu’on retrouve dans presque tous les restaurants indiens. Et c’est finalement assez facile, seulement un peu long. En revanche il nécessite beaucoup d’épices, quand on n’est pas habitué à cuisiner épicé, il faut bien anticiper pour aller s’en faire un stock. Le recette se trouve ici.

Suite à une erreur de livraison on a eu l’occasion de tester une recette de Palak Panir donc un plat indien d’épinard et de fromage. Ça fait un moment que j’avais envie de tester (enfin plutôt le poulet palak) et j’attendais plutôt que l’occasion se présente d’aller un soir dans ce restaurant qui propose des buffets à volonté, donc un bon moyen de tester les différents plats. Mais finalement je n’en ai pas eu besoin 🙂 Le Palak Panir était très bon, ça pourrait donc être une idée intéressante pour un prochain test de recette. J’en ai repéré une ici.

Aubergines à la japonais

J’aime bien les aubergines, mais j’avais envie d’une recette un peu plus originale que les simples aubergines au four que je fais de temps en temps. Cette recette était enregistrée dans mon tableau Pinterest dédié à la cuisine depuis un moment et grâce à une autre erreur, du drive cette fois, nous avions des graines de sésame. En revanche il me manquait le miso et le mirin. Pour le mirin, je l’ai remplacé par du vinaigre de pomme. Par contre, je n’avais rien pour remplacer le miso, j’ai donc fait sans. Le plat était finalement assez fade et n’avait rien d’exceptionnel, même si le sésame donnait un petit gout original. Le manque de miso doit y être pour beaucoup, je n’ai donc plus qu’à en trouver et à essayer de nouveau la recette.

Pasteis de Nata

Cela faisait quelques temps que j’avais envie de faire ces petites tartes portugaises. Je les ai découverte lors de vacances à Lisbonne il y a presque 2 ans maintenant. J’ai utilisé cette recette. Mais je me suis retrouvée avec beaucoup trop de crème par rapport à la pâte feuilletée que j’avais. J’ai dons mis le reste de la crème dans des ramequins. Mais la crème sans la pâte n’a pas le même effet, il manque le croustillant et la différence de texture.

Faux financiers

Après la réalisation de la recette précédente il me fallait de quoi utiliser mes quatre blancs d’œufs restants, mais j’ai voulu les utiliser un soir en rentrant du travail, pour éviter qu’ils se perdent car ils étaient déjà depuis plusieurs jours dans le frigo. Je n’avais donc pas envie d’y passer trop de temps avec une recette trop complexe. Mes recherches sur internet m’ont fait découvrir cette recette. On ne va pas se mentir, ça n’a pas le goût et le moelleux des financiers. Peut-être qu’il aurait fallu les cuire moins longtemps qu’indiqué. Ils ressemblaient plutôt à de petits biscuits secs mais c’est une bonne recette et très pratique. Les commentaires indiqués sous la recette précisaient qu’ils étaient très sucrés, je me suis donc contentée de 80 g de sucre et j’ai ajouté de la levure.

Cuisine

Bilan cuisine du mois de mai : recettes salées

Même si le confinement s’est terminé au mois de mai, le télétravail s’est poursuivi pour moi, ça m’a donc laissé un peu de temps pour cuisiner. J’ai séparé mon bilan cuisine en trois articles car j’ai fait pas mal de desserts et goûters, je ne voulais donc pas faire un bilan trop long. En faisant mon petit inventaire, je me rends compte que j’ai cuisiné assez peu de recettes salées (enfin assez peu de recettes élaborées, je ne partage pas les plats assez simples du quotidien)

Le poulet thaï aux noix de cajou :

La recette vient du site « Le jardin d’Orante ». C’est la seconde fois que je fais cette recette et je pense que je re-préparerai ce plat régulièrement. Elle est à la fois élaborée et simple et permet d’avoir des saveurs qui changent de l’ordinaire.

Les gnocchis à la patate douce :

Toujours sur le même site, j’ai voulu tester les gnocchis de patate douce, que j’ai préparé à la farine de sarrasin et je les ai fait revenir à la poêle pour qu’ils soient un peu croustillants. Ça faisait un moment que je voulais essayer de réaliser des gnocchis, mais finalement je ne le ferai plus je pense. Cela demande un temps de préparation très très long, on ne peut pas en faire de grandes quantité en une seule fois et les conserver et le rendu n’est pas exceptionnel.

Moussaka :

L’aspect final n’est pas exceptionnel, mais le principal c’est le goût 🙂

Je voulais un plat du même style que les lasagnes testées le mois précédent et d’ailleurs de nouveau réalisées ce mois-ci. C’est-à-dire un plat complet, qui peut être cuisiné un soir et qu’on peut ressortir aux repas suivants (pour le midi en télétravail, surtout quand on a en plus des réunions le midi, c’est bien pratique).

J’ai donc utilisé cette recette, à la seule différence que je n’ai pas fait mijoter la sauce 3 h comme indiqué. Je n’avais pas lu la recette dans les détails avant de la préparer donc je n’avais pas 3 h devant moi pour le faire et 40 min on largement suffit, j’aurais peut-être même pu faire moins.

Crumble de courgette et cabillaud au vin blanc et aux tomates cerises :

Ce n’est pas une recette mais deux recettes cette fois. Pour la première fois, j’ai tenté de cuisiner du poisson frais, grâce à cette recette que j’avais enregistré depuis un moment. (En passant par Pinterest sur mobile, la recette s’affiche bien, par contre sur ordinateur il y a une fenêtre impossible à fermer qui s’affiche devant la recette pour nous obliger à ajouter une extension dans le navigateur, c’est insupportable …) C’est bien plus simple et rapide que je le pensais, ça me donne donc envie de tester d’autres recettes de poisson de temps en temps. Je n’ai par contre pas pris de photo du plat comme il a été préparé pour des invités, seulement de l’accompagnement, comme il en restait.

Pour l’accompagner, j’ai fait un crumble de courgettes, mais en faisant des juliennes de courgettes plutôt qu’en les rappant car j’avais peur que le plat ressemble un peu trop à de la purée. Je n’ai pas mis de parmesan, afin que le goût ne soit pas plus fort que le poisson et ai dû ajouter pas mal de farine pour le crumble.