Hauts

Tilda (Maison Fauve) modifiée – version 2

Fournitures

J’ai de nouveau utilisé le patron gratuit de la blouse Tilda de Maison Fauve, après une première version ici et une seconde .

Pour les tissus, j’ai encore utilisé le satin noir assez épais qui doit venir de chez Mondial Tissu, qui m’a servi pour la version de l’article précédent.

Et le tissu principal est une dentelle Rachel Maurice noir des Coupons de Saint Pierre à 15€ les 3m.

J’ai utilisé des boutons dorés commandés chez Amazon.

Modifications

J’ai élargi le col de 5 cm de chaque côté afin de pouvoir passer la tête sans avoir besoin d’ajouter une fente et un bouton au dos. Comme pour la version précédente, j’ai utilisé un biais pour la finition du col, à la place d’une parmenture.

J’ai allongé les manches pour obtenir des manches longues, comme pour la version précédente.

Au dos j’ai ajouté un faux boutonnage.

J’ai en partie doublé l’avant et le dos dans le tissu en satin.

Réalisation

Il a fallu dans un premier de temps dessiner les différentes pièces. Les plus simples étaient celles du tissu principal avec le col élargi.

Ensuite j’ai dessiné les doublures car contrairement à la version précédente, les pièces ne sont pas doublées jusqu’en haut.

Puis j’ai découpé les manches dans la dentelle, ainsi qu’un avant et un arrière en une seule pièce (j’ai ajouté du tissu pour pouvoir ajouter la fausse patte de boutonnage en me basant sur la manière de faire expliquée pour le haut Bianca de Maison Fauve).

J’ai ensuite découpé les deux pièces pour la doublure.

C’est pour la couture que les galères ont commencé. La dentelle est affreuse à coudre. Que ce soit pour tous les plis à réaliser en particulier. Mais de manière générale à chaque fois où je me suis retrouvée avec de la dentelle vers le bas. Le fil se mettait à faire des nœuds (tous les deux ou trois centimètres) et je devais tout arrêter pour régler le problème et réenfiler le fil.

Pour éviter le problème, j’ai tenté de réduire la longueur du point, puis d’utiliser un mouchoir en papier placé sous le tissu, n’ayant pas de papier de soie. ça améliorait un peu les choses même si ce n’était pas parfait. Sauf qu’au moment de retirer le mouchoir, des morceaux sont restés accrochés dans la couture et malgré le lavage, je ne suis pas arrivée à tout faire partir.

J’ai fini par utiliser du papier cuisson à la place du mouchoir. Au moins, la papier cuisson étant plus épais, il s’est mieux décroché des coutures.

J’ai eu aussi beaucoup de mal à placer correctement les doublures en satin sur la dentelle pour obtenir un rendus symétrique à l’avant et pour que les pièces se correspondent à l’arrière car la dentelle avait tendance à se détendre.

Et quand il faut découdre la couture dans la dentelle, ça été une catastrophe et ça a pas mal abimé le tissu.

Finalement je ne suis pas arrivée à bien placer la doublure par rapport à la dentelle car les bas des deux tissus n’arrivaient pas au même endroit. J’ai donc bidouillé un ourlet plus large que prévu pour régler le problème.

Avis

Le résultat final n’est pas trop mal malgré l’horreur qu’a été la couture de ce haut. J’avais voulu faire cette version et la précédente de la blouse Tilda en me disant que j’allais progresser en imaginant les modifications à effectuer et en choisissant des tissus que je n’avais pas encore cousu. Je ne suis pas sûre d’avoir vraiment progressé avec cette version, mais elle m’a bien énervé. Je pense que la prochaine fois que j’utiliserai de la dentelle, j’utiliserais un maximum ma surjeteuse.

Je pensais que la surjeteuse ne devait pas être utilisée pour assembler des tissus non extensibles mais après avoir demandé conseil sur Instagram en particulier, je vois que beaucoup assemblent la dentelle à la surjeteuse et n’ont ainsi pas les problèmes que j’ai rencontrés.

10 réflexions au sujet de “Tilda (Maison Fauve) modifiée – version 2”

  1. Elle est très jolie ta blouse ! Je suis fan du choix de tissus ! Pour la couture dentelle ou de matières fluides, c’est mieux de sécuriser la couture avec la surjeteuse pour éviter que le tissus s’effiloche à la longue. Je la trouve très réussi ta blouse !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, j’ai surjeté toutes les coutures, mais en revanche je n’ai pas assemblé à la surjeteuse. Je le ferai probablement la prochaine fois que je couds ce type de matière, c’est le conseil qui est revenu le plus souvent sur Instagram. Je pensais qu’on n’assemblait pas les tissus non extensibles à la surjeteuse mais apparemment beaucoup le font.

      J’aime

      1. Oui tu peux tout à fait assembler autre chose que des matières extensibles à la surjeteuse ! Je viens de coudre une jupe dans un voile et heureusement que j’ai renforcé avec un surjet car le tissu est assez fragile !

        Aimé par 1 personne

      2. Il faut que je me renseigne plus sur les possibilités de cette machine. J’avais compris que pour les tissus non extensibles il fallait faire surjet 3 fils et assembler à la machine à coudre et pour les tissus extensible assembler en 4 fils. Je crois que j’avais retenu ces informations du compte Instagram de Rachel Lajoie. Mais il faudrait que je m’achète un livre sur les surjeteuses par exemple, ça me permettrait peut être de mieux m’en servir 🙂

        J’aime

      3. Si tu as ton livret de machine tu devrai avoir déjà un bon aperçu des points que peut réaliser avec ta machine. Oui dans l’idée dont tu me parles c’est ça, mais tu peux très bien faire un overlock à trois fils pour arrêter des mailles extensibles si tu utilises du fil mousse ! Simplement le point sera moins solide qu’une couture 4 fils et ça dépend si tu retire l’aiguille de gauche ou de droite
        … ! C’est quand-même compliqué une surjeteuse 😅 je me rends compte que j’utilise uniquement 4 fils et le roulotté, en jouant avec les réglages ça me va bien ! Mais je suis d’accord avec toi, un livre qui parle exclusivement de surjeteuse doit être d’une grande aide pour l’optimiser à fond !

        Aimé par 1 personne

      4. Oui j’ai mon livret et j’ai regardé les types de points. Mais c’est assez limité au niveau explications je trouve.
        Je n’ai pas encore testé avec me.fil mousse. Il faut que je regarde ça. Pour le moment que ce soit à trois ou 4 fils je n’utilise que les fils classiques.
        De même j’ai un haut à faire avec le roulotteé mais il attend depuis des mois comme j’ai peur de tenter.

        J’aime

      5. C’est vrai que les explications des notices sont un peu limites ! Un bon livre ou peut-être même un tuto YouTube sera plus clair ! Le roulotté c’est pas si compliqué que ça, fais un essai sur un tissu similaire à ton vêtement pour t’entraîner, c’est top comme finition et plus rapide !

        Aimé par 1 personne

  2. Ta blouse est très jolie et ne laisse pas apparaître tes galères ! Figures toi que j’ai le projet de faire aussi cette blouse en dentelle Rachelle dans une couleur vert-gris (j’ai été inspirée par une très jolie version blanche sur Insta) ! Merci pour ton article, j’essaierai donc la couture à la surjeteuse

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! Oui moi aussi c’était une version blanche qui m’avait donnée l’idée ! Malheureusement il n’y avait pas trop d’infos sur comment faire les modifications donc j’y suis allée comme j’ai pu.
      La surjeteuse semble la solution, c’est ce que je ferai pour le prochain haut que je ferai avec le reste de la dentelle. Le seul problème est d’être sûre de la taille pour ne pas avoir à découdre.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s