Maison

Terrassement et fondations

Avril

21 avril, la benne du terrassier est en place et la démolition peut commencer. Un peu plus tard que ce qu’on imaginait, car les équipes étaient positives au covid ou cas contact. Le démolition prend pas mal de temps car il faut la faire type de matériau par type de matériau. L’équipe du terrassier a commencé par les éléments en bois et donc tout ce qui était intérieur, portes, fenêtres …

Mai

Et forcement on a encore eu le droit à un imprévu : découverte d’amiante au niveau d’un toit. Pourtant il y avait eu une analyse et il ne devait y en avoir qu’au niveau du cabanon qui se trouvait dans le jardin. Résultat : il faut faire venir une équipe spéciale. Donc de nouveaux délais … puis une fois que c’est fait, au moment de faire venir la pelleteuse qui permet d’abattre l’ancienne pharmacie, elle est partie sur un autre chantier, plus qu’à attendre qu’elle soit disponible. 22 Mai, la pelleteuse est enfin là et les murs sont abattus !

26 mai : il n’y a plus rien sur le terrain, enfin la partie construction va pouvoir commencer.

Juin

1er juin : les puisards sont là. Les parce qu’il y en a deux : celui de notre futur voisin et le notre.

5 juin : les fondations commencent à être creusées. Il n’y a pas les barrières de chantier donc on peu aller voir de plus près ce qui se passe. On découvre que la terre n’est pas d’excellente qualité, mais on s’en doutait. Par contre chose plus étonnant : il semble qu’il y ait une sorte de trou qui a été rempli de briques par le passé. Pour le constructeur ça ne pose pas de problème que ça reste là … je suis moyennement convaincue mais bon, on n’a pas trop le choix.

14 juin, le terrassier creuse des tranchées pour y mettre le début des fondations et 23 juin on découvre que le ciment y a été coulé. On a un peu peur car ce ciment a été coulé juste avant le gros orage qui a eu lieu en région parisienne, on espère donc que ça ne fera pas de dégâts. Selon le constructeur il n’y a pas de problème, on ne peut que faire confiance, pas le choix…

Qui dit achèvement des fondations dit qu’il est temps de payer les 25% d’acompte.

On a rencontré notre nouveau conducteur de chantier sur le chantier et on nous annonce maintenant qu’il ne se passera plus rien avant septembre. apparemment dans le bâtiment, les maçons notamment prennent leurs 5 semaines de congés en été…

Et on a aussi un problème : pour une raison inconnue, le terrassier a laissé un tas de gravats devant notre terrain, contrairement à ce qu’il a fait pour le terrain du voisin. ce problème empêche donc la livraison des parpaings sur notre terrain alors que le voisin a les siens. Le constructeur doit donc voir avec lui qu’il repasse enlever les gravats (dommage qu’il ne se soit pas posé la question avant car il est apparemment passé plusieurs fois sur le chantier)

Seule info intéressante : si on veut de la terre de qualité, donc de la terre végétale, qui nous permettra de faire pousser de la pelouse, il faut demander cela au terrassier et qui devra la livrer et l’étaler avec une mini pelle entre le moment où la dalle rdc sera coulée et celui où les murs du rdc seront montés. C’est l’inconvénient d’avoir une maison qui sera collée à d’autres maisons des deux côtés (collé et pas mitoyenne, il y a quand même une différence non négligeable car les dalles ne sont pas communes et les murs non plus), on n’aura ensuite accès à l’arrière de la maison que via la maison.

On avait peur d’avoir un problème pour faire construire une terrasse par la suite, mais le constructeur nous a rassuré sur ce point. Les maçons sont habitués à ce cas de figure (on n’est pas les seuls en région parisienne en particulier à avoir des terrains sans accès à l’arrière autre que la maison). Ils utilisent donc de grands tuyaux pour faire couler le béton. Et de toutes manières impossible d’anticiper la terrasse maintenant, il faut attendre au moins un an entre le terrassement et la terrasse, le temps que la terre se tasse.

23 juin, le ciment des fondations est coulé
Maison

Avancées maison mars / début avril

J’avais commencé cet article en avril mais je ne l’ai jamais terminé. Voici donc un rattrapage de ce qui s’est passé pour le maison à cette époque.

On a fini par obtenir les plans de la MAP

(MAP = Mise au point technique)

Réalisée le 8 janvier à distance car le conducteur de chantier avait la covid, on insistait auprès de lui et du commercial pour obtenir les plans suite à cette réunion puisque nous ne les avions pas vus. C’est finalement le siège de la société de construction qui nous les a fait parvenir le 25 mars… Quand j’avais commencé à rédiger cet article en avril j’avais écrit : « on croise les doigts pour qu’ils soient plus réactifs sur les prochains sujets … » Spoiler sur les prochains articles à propos de la construction : ce n’est absolument pas le cas. Ils ont en fait été réactifs et disponibles jusqu’à la signature du contrat de construction mais après on a l’impression de s’adresser à un mur parfois. Le constructeur a tendance à publier des avis positifs des clients sur ses réseaux sociaux qui vante sa disponibilité et sa réactivité, ce qui a tendance à m’énerver. Quand on regarde bien ces citations, ce ne sont que des avis qui concernent la phase avant la signature du contrat de construction. Et de manière assez étonnante (ou pas 🙂 ) il n’y a pas d’avis positif pour les phases suivantes.

Chantier le 7 avril avec les gens qui ne savent manifestement pas lire les panneaux interdit de stationner

Mes comptes bancaires sont enfin tous transférés

Après deux lettres recommandées dont la première que le LCL n’était pas allé chercher à la poste en octobre, et de multiples relances par téléphone auprès de l’agence, du service client, par mail aussi auprès de l’agence bancaire, j’ai enfin pu transférer mes comptes dans la banque où se trouve mon crédit immobilier. Il aura fallu 6 mois … J’avais tenté le médiateur pour obtenir le transfert, mais ma demande n’avait pas été prise en compte car je n’avais pas fait de demande écrite. Des appels hebdomadaires pendant 4 à 5 semaines et un transfert qui dure depuis 5 mois n’est apparemment pas suffisant que le médiateur du LCL intervienne. Une chose est sûre : je ne veux plus jamais avoir à faire à eux.

Grdf est passé

Six semaines après la demande, ils sont enfin passés couper les tuyaux de gaz qui relient l’ancienne pharmacie qui se trouve sur notre terrain au réseau de gaz. ça aurait pu être pire, ils pouvaient mettre jusqu’à trois mois pour venir. C’était le prérequis à l’intervention du terrassier.

Le terrassier est passé mettre des barrières

Ainsi plus de voiture qui se gare sur notre terrain malgré les panneaux interdit de stationner ! et ça évitera aussi que certaines personnes en profitent pour utiliser le parking de l’ancienne pharmacie comme un dépotoir car certains commençaient à y mettre de vieux meubles et des charriots pour faire les courses. Plus qu’à attendre maintenant l’intervention du terrassier …

Humeur

Back to blog

Cela fait très longtemps que je n’ai pas écrit ici, plus de 6 mois.

Le début de l’année à été éprouvant. D’un part au travail ou ça s’est très mal passé avec mon chef comme j’ai demandé à changer de poste. Puis à défaut de changer de poste j’ai pu changer de projet, mais le nouveau projet que j’ai récupéré est dans un état lamentable. Donc il m’a fallu des heures de boulot qui n’ont même pas permis d’améliorer les choses. Et on va enchainer en cette fin d’année avec une réorganisation prévue pour le 1er janvier et à cause de laquelle je risque de me retrouver dans des postes dont on n’a aucune envie.

D’autre part il y a eu les problèmes de santé. Etre des mauvaises nouvelles en début d’année, une opération qui devait être bénigne en mars mais qui a fini en hémorragie interne, des médicaments qui m’ont mis complément KO en mai, puis de nouveaux problèmes en mai et juin qui ont fini par une nouvelle opération fin juillet… Pour moi cette année est celle des rdv médicaux et des hôpitaux. Jusqu’en juillet j’arrivais à peut près à enchainer mais en ce moment c’est le contre-coup et j’a beaucoup de mal à remonter la pente.

Ca explique un peu mon absence ici même si je n’ai pas à m’en justifier 🙂

Je me suis donc fait une petite liste d’objectifs pour la rentrée, pour m’obliger à me changer les idées et maintenir un équilibre entre mon boulot et le reste de ma vie :

  • Couture : réaliser 2 créations par mois. J’avais aussi déliassé cette activité depuis mars environ. Je me dis que 2 coutures par mois ça devrait être réalisable sans se mettre trop de pression. Et je m’autorise les petites pièces pour atteindre ces deux créations par mois.
  • Reprendre le blog et publier un article par semaine. C’est peut-être un peu ambitieux, un article par semaine. Mais j’en ai beaucoup à rattraper en commençant ceux sur la construction qui a quand même avancé depuis le dernier article et heureusement !
  • Sport – 15 min par jour et se réinscrire dans un club. ça fait presque 2 ans que je ne me suis plus inscrite dans un club car j’avais peur de perdre mon abonnement avec les confinements. Mais cette année je me dis que le risque est limité. Et pour une fois je vais innover : je vais prendre des cours à heure fixe (s’il reste des cours aux heures choisies …). Depuis 8 ans je n’osais plus faire ça par peur de ne pas être à l’heure ou d’avoir des contraintes au boulot qui m’empêcheraient d’aller aux séances.
  • Cuisine – tester une nouvelle recette par mois. L’objectif devrait être faisable. Le problème est surtout d’anticiper la liste des courses.
  • et à côté de ça mais sans objectif chiffré : se mettre aux cosmétiques natures DIY, à la peinture …

Bilan en décembre pour voir si j’arrive à tenir ces objectifs et si ça m’aide à aller mieux.