Couture, Théorie

Tissus non extensibles, théorie

Presque 6 mois après avoir commencé à rédiger cet article, je m’y remets et le publie enfin :). Le plus difficile étant de l’illustrer car il est compliqué de trouver des images libres de droit sur ce sujet. Et je ne possède pas assez de tissus, ni le matériel adéquate pour bien les photographier, pour vous illustrer l’article. Je n’ai donc fait qu’un schéma.

Voici les informations basiques que j’ai pu trouver en me documentant sur internet sur les tissus non extensibles. (j’avais publié celui sur la maille fin mai)

Les tissus non extensibles sont des tissus tissés, avec un entrecroisement de fils de chaine et de fils de trame :

Le tissage, donc la manière dont les fils sont entrecroisés, aussi appelés armure, détermine la catégorie du tissu, et non pas la matière comme on pourrait le croire. Il y en a trois grandes catégories :

La toile

C’est le tissage le plus simple / basique, donc le moins cher à produite et par conséquence à l’achat. C’est aussi le plus solide et il ne possède ni envers, ni endroit (Sauf si il y a une impression sur le tissu ensuite). Dans cette catégorie on retrouve :

  • la batiste qui est un tissu fin en lin ou coton, parfois transparent et qui peut être utilisé pour des doublure et des chemises, ou les blouses
  • la popeline : tissage serré, tissu léger, utilisé par exemple pour les chemises, les robes, ou encore les blouses. La différence avec le précédent est que le fil de chaine est plus fin que le fil de trame. Le tissu a donc un aspect lisse.
  • le vichy – il est réalisé en coton, et ce n’est pas vraiment nécessaire de le présenter, tout le monde le connait. Il est réalisé à partir de fils d’une couleur et de fils blancs qui forment un quadrillage
  • la flanelle qui est un tissu doux. Il peut être utilisé pour des vêtements et du linge de lit, pour avoir chaud,
  • le taffetas qui est réalisé avec de la soie,
  • le chambray : c’est un tissu qui ressemble à du jeans avec un fil de trame blanc. Il ets utilisé pour les chemises, pantalon, robes.

Le sergé

Il est tissé avec un décalage entre les fils de chaine et de trame ce qui forme des lignes obliques sur l’envers du tissus. C’est le cas des jeans par exemple. Ces tissus ont donc un endroit et un envers. Cette armure est aussi appelée « Twill », qui est en fait son nom anglais. L’avantage des ces tissus est qu’il se froisse peu. C’est aussi ce type d’armure qui est utilisé pour les pantalons « Chino ».

Le satin

Ils sont tissés avec un flottement dans le tissage, ce qui les rend légers et avec un tombé fluide. C’est un tissage beaucoup utilisé pour la soie.


Ces tissus ne sont pas extensibles mais peuvent être rendus « stretch » grâce à l’ajout d’élastane.

Dans cette catégorie, il y a aussi les jacquarts qui sont des tissus dont le motif fait partie du tissage et ne peuvent donc pas s’effacer, contrairement aux tissus teints. Ils sont plus chers à produire et donc chers.

Ce ne sont que des informations très basiques, mais quand on débute cela permet déjà d’un peu mieux s’y retrouver. Et j’essaierai d’en savoir plus via un livre dont je vous parlerai prochainement.

Maison

Financement

Voici les éléments auxquels il faut penser pour calculer le budget nécessaire pour un projet de construction :

  • le prix du terrain,
  • les frais de notaire sur le terrain,
  • la commission de l’agence immobilière sur le terrain,
  • destruction de ce qui se trouve sur le terrain, arbres à arracher et terrassement,
  • le prix de la maison avec le constructeur,
  • les raccordements aux réseaux (eau, tout à l’égout, électricité, internet)
  • la clôture du terrain et le portail,
  • le jardin (arbres à acheter car demandé dans le plan local d’urbanisme, pelouse et si nécessaire acheter de la terre de qualité pour que la pelouse puisse pousser) et l’éventuelle terrasse, et les allées et accès à la maison,
  • la taxe d’aménagement,
  • la cuisine,
  • les aménagements intérieurs : carrelage, faïence, parquet, peinture, plinthes, barres de seuil, sanitaires et robinetterie

Comment financer le projet ? Voici une liste des éléments qui peuvent permettre le financement :

  • apport immédiatement disponible (sur le livret A, LDD, PEL par exemple),
  • rachats partiels de fonds présents sur une assurance vie (ou rachat total),
  • plan épargne d’entreprise (s’y prendre à l’avance pour avoir tous les bons justificatifs car si les clauses de déblocages sont réglementées, les justificatifs ne le sont pas et ils ne font rien pour nous faciliter la vie d’après ce que je constate jusque là et ce que d’autres personnes qui ont fait construire m’ont raconté)
  • vente d’un bien via un prêt relais
  • prêt (et là aussi il faut s’y prendre avec assez d’avance, le temps de fournir tous les justificatifs, que le dossier soit étudié, l’offre de prêt éditée et envoyée, de laisser les 10 jours de délais de rétractation passés …)
Maison

Les plans de la maison – suite

Le 5 octobre, je vous disais que nous attendions une mise à jour des plans et que nous n’avions aucune nouvelle. Je n’ai pas écrit d’article sur le sujet depuis mais heureusement, nous avons eu du nouveau.

Mardi 6 octobre, vers 23h, nous avons finalement eu la mise à jour de ces fameux plans. Évidemment on ne s’est pas couché tôt, le temps de les étudier. Pour l’extérieur, c’était enfin bon, les fenêtres étaient bien remplacées et les peintures du crépi avaient été corrigées suite à nos indications. Pour l’intérieur, il restait encore quelques mises à jour à effectuer, mais l’important était d’avoir l’extérieur pour pouvoir déposer le permis modificatif.

Rendez-vous donc avec le constructeur le 9 octobre au soir afin de valider et signer les papiers pour le permis modificatif. Il a donc été déposé le lendemain à la mairie. Nous n’avons donc plus qu’à attendre qu’il soit étudié et validé ou non, ce qui peut prendre des semaines. Heureusement puisque la modification ne concerne que les fenêtres et la porte qui a déjà été un peu décalée, la construction pourra commencer sans attendre la validation de ce modificatif. En revanche j’en ai besoin pour débloquer une partie de mon apport et il aurait fallu l’avoir idéalement pour la signature chez le notaire.

Nouveau rendez-vous avec le constructeur, le mardi suivant, 4 jours plus tard, donc le 13 octobre. L’objectif est de connaitre la moins value par rapport aux modifications de fenêtres et des volets associés. Apparemment on ne pouvait pas faire ça en même temps que la signature de la demande de permis modificatif. Heureusement qu’on n’habite pas trop loin. On note aussi les modifications sur les plans intérieurs. On doit aussi signer un avenant au CCMI, mais les documents comportent trop d’erreurs… Retour des documents au siège et on doit repasser chez le constructeur le vendredi 16 pour signer la nouvelle version des documents.

La blague à noter c’est qu’il aura fallu attendre le mois d’octobre pour que le constructeur nous indique que sur les plans intérieurs il manquait la représentation de la colonne d’évacuation des eaux usées correspondant à la salle d’eau des combles … et que cette colonne tombe dans la future cuisine … pour laquelle on a déjà fait les plans et signé puisqu’il faut avoir tous les éléments pour la mise au point technique avec le constructeur juste après la signature chez le notaire. J’espère que ça ne nous posera pas trop de problèmes …

Et depuis on attend, à la fois la validation du permis modificatif et le CCMI signé par le constructeur, ce qui permettra de débloquer une partie de l’apport. Et on attend aussi la date de signature chez le notaire, qui dépend de la date d’obtention du prêt de nos futurs voisins puisque nous achetons un terrain séparé en deux et qu’il faut démarrer les travaux (la démolition de l’ancienne pharmacie qui s’y trouvait) en même temps.

Couture, Hauts

Afra de Fibremood

Afra est un Tshirt manche longue d’un des numéros du magazine Fibremood de début d’année. (Fibremood est un magazine de couture récent, le premier numéro est sorti en 2018). Le patron était disponible gratuitement pendant le confinement, comme d’autres patrons de la marque. J’en ai profité pour le télécharger. Il est présenté comme une marinière, et je n’en avais plus depuis un moment. J’ai donc acheté le coupon de jersey marinière que j’ai utilisé en premier pour le T-shirt Hercule (après ces deux hauts il m’en reste encore un petit morceau pour lequel je n’ai pas encore d’idée d’utilisation).

Ce haut est un basique avec col bateau et avec des manches trois quarts facile à réaliser.

Réalisation

Le patron n’est composé que de 6 pièces dont 2 que l’on pourrait probablement se passer : la parmenture pour le col.

Cette parmenture est à entoiler puis à coudre au col, mais un ourlet fait aussi bien l’affaire d’après les différentes réalisations que j’ai vues sur Instagram.

Pour le reste il n’y a pas grand chose à dire, il est très simple à réaliser. La seule chose à laquelle j’ai du faire attention est le raccord avec les rayures du tissu.

Résultat

Le résultat est globalement pas mal et c’est un bon basique. En revanche je trouve que la parmenture remonte parfois. Est-ce le thermocollant qui est trop épais ou autre chose … je l’ignore. Mais si c’était à refaire, je me contenterai d’un ourlet.

Je ne suis pas satisfaite par la taille. J’ai pris du M en me basant sur les mesures du tour de poitrine, mais je trouve qu’il est vraiment très large. On m’a conseillé de reprendre les côtés mais ça me semble compliqué sans modifier aussi l’emmanchure. Je l’ai donc laissé ainsi et me suis dit que j’en ferai un autre en S cette fois. Reste à trouver avec quel tissu je le ferai.

Idée pour d’autres versions

La patron est vraiment simple, mais on peut trouver plein d’idées pour en faire un haut un peu différent et plus original. Voici quelques idées trouvées grâce aux réalisations postées sur Instagram :

  • rallonger les manches pour en faire un haut à manche longues, c’est une modification basique mais qui peut être pratique,
  • au niveau des poignets : les resserrer grâce à un élastique ou ajouter des bandes de poignets.
  • de même une bande de finition peut être ajouté en bas du haut, il ressemblera ainsi plus à un sweat qu’à un T-shirt,
  • dans le même esprit, le haut peut être réalisé dans une maille plus épaisse plutôt qu’un simple jersey
  • ajouter de la dentelle au col et aux poignets, voir sur le bas, ou même ajouter des festons en bas
  • ajouter une poche devant
Couture, Homme

T-shirt Hercule d’Urban Fairy

2 mois après l’avoir réalisé, voici l’article sur le T-Shirt homme Hercule par Urban Fairy. Première chose à noter : c’est un patron gratuit que vous pouvez trouver ici en téléchargement PDF.

Il y a deux options pour le col : dans le patron c’est un col rond, mais il y a aussi un tuto pour réaliser un col V. La patron est assez simple et conçu je pense pour être adaptés aux personnes qui commencent à coudre du jersey.

Fournitures

J’ai utilisé un jersey poliviscose marinière blanc et marine des coupons de Saint Pierre à 15€ les 3 mètres. Les rayures ont ajouté un peu de difficulté pour les raccords. Il est toujours disponible sur le site. Il est assez épais, ce qui peut le rendre assez chaud en plein été, mais ça le rend aussi très facile et agréable à coudre.

Réalisation

Les explications sont simples et claires. Il n’y a pas de difficulté particulière. Le plus compliqué a été de bien positionner la bande d’encolure.

Pour bien faire les raccords de rayures j’ai positionné le bas de l’emmanchure sur une rayure et fait de même pour toutes les pièces, qu’elles tombent au même endroit à chaque fois.

Et ce qui est à noter contrairement à beaucoup de patrons pour femmes que j’ai testé pour le moment, c’est qu’on peut se fier aux mesures pour choisir la taille.

J’ai en revanche un problème non résolu : au niveau des finitions manches et ourlet, les finitions à l’aiguille double forment un « boudin » au lieu de rester à plat. Je me demande si cela vient de l’utilisation du fil mousse dans la canette. J’essaierai sans une prochaine fois.

Où est-ce qu’on trouve d’autres patrons homme ?

Là c’est le problème. Pour trouver d’autres patrons pour homme c’est une véritable difficulté Les magazines en proposent très peu.

Au niveau des patrons des créateurs indépendants disponibles sur internet, je trouve ça trop cher pour investir. J’en ai vu entre 15 et 20 € et même s’il y a du boulot pour créer un patron et qu’il faut rémunérer la créativité, je ne mettrai pas autant pour un patron de T-shirt ou quelques chose de relativement simple.

Et au niveau livres de couture pour homme, ça n’a pas l’air mieux. J’ai trouvé deux références de livres sur internet, mais les commentaires ne donnent pas tellement envie de les acheter.

Cuisine

Bilan cuisine Août et Septembre

On est presque mi-octobre, il est temps que je fasse mon bilan des derniers mois, au pluriel, car je n’avais pas publié de bilan cuisine pour le mois d’août.

Il faut dire que j’ai assez peu cuisiné durant ces deux mois, entre la chaleur au mois d’août qui donne à la fois envie de manger frais et d’éviter d’allumer le four, puis les congés les quinze premiers jours de septembre.

Entrée

Tzatzíki fait maison

Je n’ai pas trop de mérite pour la recette, j’ai utilisé un mélange pour Tzatzíki que nous avions ramené de nos vacances en Crète l’an dernier. Donc un peu de yaourt et un peu de mélange tout prêt ainsi que quelques morceaux de concombres ont fait l’affaire ! Mais ça change pour l’apéro et ça rafraichit quand il fait chaud !

Bâtonnets de crudité et petite sauce

Et avec le même mélange, j’ai improvisé une petite sauce pour crudité, qui m’a servi de plats à deux reprises plutôt que d’entrée, pour rattraper l’apport en légumes après les vacances et pour avoir un déjeuner rapide à préparer un midi de télétravail.

La sauce est donc constituée des trois quarts d’un yaourt de brebis, d’un peu de mélange pour Tzatzíki (donc de l’ail est des herbes aromatiques, je suppose que ça ne doit pas être très compliqué à reproduire) et d’un filet d’huile d’olive.

Plats

Les poivrons farcis

C’est ma découverte de ces dernières semaines. Je n’ai jamais été habituée à consommer les poivrons, donc je ne sais pas trop d’où m’est venue l’idée de faire les poivrons farcis. Mais c’est assez facile à préparer, même si ça prend un peu de temps et on peut le faire le dimanche pour avoir des restes pour la semaine.

Je me suis juste fait avoir sur le temps de cuisson. Dans la recette que j’ai utilisé il était indiqué de les laisser au four une heure. La farce de la première tentative est à la limite du brulé et je crois que j’ai stoppé avant l’heure de cuisson.

Pour la seconde tentative, j’ai laissé cuire uniquement 40 min. Mais début octobre j’ai fait une nouvelle tentative et j’ai eu l’idée d’utiliser un papier alu pour les recouvrir et c’est nettement mieux !

Omelette aux poivrons

Avec les restes de poivrons de la première tentative de la recette précédente, j’ai fait une omelette aux poivrons, sans chercher de conseils sur internet… j’ai donc coupé le reste des poivrons en petits morceaux et passé cela quelques minutes à la poêle, puis ajouté les œufs battus. Mais il reste très fermes et j’ai trouvé que ce n’était pas très digeste. Je crois que je comprends pourquoi dans la recette de poivrons farcis, il faut commencer par les passer 5 min dans de l’eau bouillante. Si je retente il faudra que je les fasse précuire.

Vermicelles de riz, brocolis et crevettes

Cela faisait quelques semaines que j’avais envie de faire une recette aux saveurs un peu asiatiques, avec des nouilles, des brocolis et des crevettes. Je voulais des nouilles Soba, mais je n’en ai pas trouvé dans mon supermarché. Je me suis donc rabattue sur ce que j’ai trouvé dans le rayon asiatiques, des vermicelles de riz. J’ai fait cuire des crevettes surgelées avec un peu de gingembre en poudre, puis ajouté dans un wok les brocolis préalablement cuits, puis les vermicelles de riz eux aussi cuits à part. Et j’ai rajouté 4 cuillères de sauce soja et 2 cuillères de sauce Nuoc-mam en m’inspirant des recettes que j’ai trouvé sur internet. C’était pas mal, je suppose qu’avec des ingrédients frais ce serait encore meilleur.

Légumes et poissons en papillote

On termine ce bilan par les deux échecs. Toujours dans le but de manger sain et plus de légumes, j’ai voulu faire du poisson en papillote avec de petits légumes en cube. On avait donc des morceaux de poisson surgelés ainsi que des restes de courgettes et poivrons jaunes et carottes. J’ai coupé les légumes en petits cubes et j’ai mis le tout au four avec le poisson et du jus de citron dans du papier sulfurisé.

J’ai laissé le tout cuire une trentaine de minutes, mais c’est un échec. Le poisson était très sec et les légumes encore trop croquants. C’était quand même mangeable mais il faudra que je trouve une meilleure technique la prochaine fois (et du meilleur poisson aussi probablement. Il était fait pour cuire à l’eau et pas au four)

Dessert

Gâteau poire chocolat

Dernier semi échec : le gâteau poire chocolat. Pour l’anniversaire de ma nièce, il me fallait un gâteau poires et chocolat. Et ça devait absolument être un gâteau, pas une charlotte. Je sais pas trop quand j’aurai l’occasion de faire la charlotte poire chocolat que j’aime beaucoup. En faire à la maison pour seulement deux c’est un peu compliqué. J’ai aussi un gâteau croustillant poire et chocolat à tester depuis un moment, mais il est constitué de mousse au chocolat. Je n’étais pas sûre que ce soit considéré comme un vrai gâteau, j’ai donc préféré éviter.

J’ai donc trouvé cette recette de gâteau poire et chocolat avec du mascarpone sur Pinterest. C’est assez étonnant mais il existe assez peu de recettes de « vrais » gâteaux poire et chocolat. Je me suis dit que la mascarpone donnerait du moelleux.

Mais le résultat est décevant. ça donne une pâte moelleuse, mais qui semble à peine cuite, très forte en chocolat mais la texture et le gout ne sont pas du tout subtiles. La prochaine fois qu’on me demande un gâteau poire et chocolat, je crois qu’il sera bien plus simple de mettre des morceaux de poire dans un gâteau au chocolat classique.

Objectif du mois d’octobre : utiliser mon multicuiseur Philips que j’ai depuis 4 à 5 ans, que j’utilise de temps en temps mais surtout pour des soupes.

Maison

Construction : le début des complications

A l’origine, je voulais rédiger les articles en lien avec la construction de la maison par ordre chronologique. J’aurais donc dû dans un premier de temps écrire sur les éléments à financer et sur la recherche de la cuisine. Mais j’y reviendrai plus tard et je vais vous raconter les complications que nous avons en ce moment avec la suite du contrat de construction.

Dans le dernier article, je m’étais arrêtée début août, le contrat de construction signé. Il nous restait à attendre la mise à jour officielle des plans par le bureau d’étude du constructeur. Nous avons besoin notamment de cette mise à jour pour déposer un permis de construire modificatif. Et en même temps que ce permis modificatif, il nous faut déposer un document cerfa qui me permettra d’avoir le permis de construire à mon nom aussi.

Les complications au niveau du permis de construire et du déblocage des fonds

Ce que nous ne savions pas au moment de la demande de transfert du permis de construire de l’ancien propriétaire à nos noms, c’est qu’on ne peut le transférer que dans un seul nom. Nous avons demandé à ce qu’il soit transféré dans le nom de mon conjoint puisque c’est lui qui passait plus de temps à gérer les démarches. Sauf que quand j’ai contacté le gestionnaire de mon plan épargne entreprise, pour m’assurer des modalités de déblocage en cas d’achat, il m’ont indiqué qu’ils refusaient de libérer les fonds demandés sans permis de construire à mon nom. Après quelques recherches, bien que l’achat d’un terrain et la construction soient un motif de déblocage du plan d’épargne entreprise et du PERCO, les pièces justificatives que chaque gestionnaire d’épargne peut demander sont choisies par le gestionnaire d’épargne. Il ne semble y avoir aucune réglementation à ce sujet.

Donc malgré le fait que le terrain soit à mon nom, le contrat de construction et l’emprunt aussi, si le permis de construire n’est pas à mon nom , alors qu’il est au nom de mon conjoint et qu’il n’est pas possible de transférer un permis en deux noms, je ne pourrai pas récupérer mon argent. Je dois donc remplir un autre formulaire cerfa mais qui ne semblerait pouvoir être déposable qu’en même temps qu’un permis modificatif. Et il m’a été impossible d’avoir des informations claires à ce sujet, que ce soit en contactant le service urbanisme de la mairie et servicepublic.fr.

Modification de fenêtres

Durant les vacances, nous nous étions posé des questions sur les fenêtres. Sur le permis d’origine la maison devait avoir de grandes fenêtres coulissantes de 2.50m de long. Sauf que d’une part nous préférions des fenêtres oscillo-battante, qui n’existent pas dans cette taille. Ensuite les fenêtres coulissantes semblaient compliquées à nettoyer, à part de l’extérieur avec un manche télescopique peut être. Enfin avec d’aussi grandes fenêtres, on allait avoir du mal à trouver un endroit dans chacune des pièces pour placer les radiateurs.

Nous avons donc pris rendez-vous avec le constructeur à notre retour de congés, le 11 septembre, pour lui parler du problème et en savoir plus sur les plans. Lors du rendez-vous, il nous a indiqué qu’il n’y avait pas de problème pour faire un changement de fenêtres, que ça allait même nous couter moins cher, car les dimensions étaient moins importantes et celles des volets aussi. Il avait mis le mise à jour des plans en attente lorsque nous avions pris rendez-vous, nous n’avons donc rien vu de plus lors de ce rendez-vous. Mais les plans devaient être mis à jour dans les 10 à 15 jours. Jusque là tout allait bien

Un escalier soit disant trop raide

Deux semaines et quelques relances plus tard, nous recevons une mise à jour partielle des plans : uniquement pour l’intérieur de la maison. La mise à jour de l’extérieur et des nouvelles fenêtres n’était pas fait… Et là.. catastrophe ! Au lieu de simplement faire les modifications convenues, c’est à dire décaler l’escalier, ils ont décidé de rallonger l’escalier en le faisant passer de 2m80 à 3m15. Apparemment l’escalier était trop raide, ils ont donc pris cette initiative, sans nous consulter. Ils auraient adapté les plans, pourquoi pas, mais on s’est retrouvé avec les plans suivants :

Un décrochage dans la salle de bain donc impossible d’y mettre une double vasque et plus de portes dans les combles… très pratique surtout pour les toilettes. J’ai donc passé une partie du weekend sur le site easystairs afin d’essayer de calculer quel était le problème avec l’escalier d’origine (on nous a dit trop raide mais on n’a jamais eu plus d’explications) et de trouver une autre proposition plus adéquate.

Au début de la semaine suivante, on a fini par avoir des nouvelles du constructeur nous indiquant qu’on pouvait remettre l’escalier d’origine, il faudrait par contre qu’on signe un papier disant qu’on comprenait qu’il était raide (toujours sans avoir plus de détails). Il nous a aussi indiqué qu’il avait ce modèle chez lui et qu’il n’avait pas de soucis avec… Dur de comprendre le problème.

Puis les extérieurs …

Mardi 29 septembre, nous recevons une nouvelle version des plans de la part du bureau d’étude, avec l’escalier d’origine, mais en partie mis à jour à la main. Au moins cette fois la partie extérieure est mise à jour.

L’escalier a donc repris sa place initiale, ce qui a provoqué le décalage de la porte d’entrée et des toilettes. Et en conséquence un décalage de la fenêtre au premier au dessus de la porte d’entrée et de la cloison des chambres de droite. Pour ces deux étages, hormis le décrochage dans la salle de bain toujours présent, ça va.

Le problème se situe dans les combles. Il semblerait que malgré le retour de l’escalier à sa taille initiale, il soit impossible pour le constructeur de mettre des portes pour la salle d’eau et pour l’escalier. Aucune proposition de leur part pour ce problème, ce qui me semble pourtant être leur métier. Surtout qu’ils auraient pu nous faire part de ce problème en juillet quand le constructeur a mis à jour les plans au crayon.

Et le meilleur est la mise à jour de la façade :

Ils ont changé les fenêtres pour en mettre des oscillo-battantes comme convenu. Sauf qu’ils ont laissé la peinture grise à l’endroit d’origine ce qui ne rend pas bien du tout. Encore une fois aucune proposition ni réflexion de leur part.

On a donc passé la soirée sur Paint à essayer de faire quelque chose qui nous conviendrait mieux. On a aussi fait des suggestions pour le problème dans les combles comme mettre un escalier double quart tournant, une porte coulissante pour la salle d’eau ou utiliser des portes moins larges par exemple 63 ou 73 cm a lieu de 90, afin qu’elles ne buttent pas dans le plafond.

C’était le 30 septembre. On a aussi fixé un rendez-vous pour le vendredi soir en espérant recevoir la mise à jour des plans avant et ainsi pouvoir signer la nouvelle version si tout était convenable, au moins pour l’extérieur, pour enfin déposer le permis modificatif.

Mais entre le 30 et le 3 octobre, plus de nouvelles du constructeur, malgré les mails et appels. N’ayant pas reçu de mise à jour des plans, nous ne sommes pas allés au rendez-vous vendredi soir (en ayant prévenu avant que sans mise à jour qu’on pourrait étudier au préalable nous ne nous déplacerions pas). Il a fini par nous rappeler le samedi pour nous dire que le bureau d’étude n’allait pas aussi vite qu’il le pensait, qu’ils avaient des solutions pour nos problèmes et qu’on aurait une mise à jour lundi. On est lundi…

Maison

Construire sa maison : seconde étape, le contrat de construction

Comme je vous l’ai dit dans le premier article de ce nouveau thème sur la construction de notre maison, il y avait déjà un permis de construire déposé sur le terrain. Le permis a donc été transféré à nos noms (enfin au nom de mon conjoint, je vous raconterai ça dans un autre article).

Le plan nous convenait déjà pas mal : un peu plus de 100 m² de surface habitable avec au rdc une pièce de vie et cuisine, à l’étage 3 chambres et une salle de bain et une grande chambre ainsi qu’une salle d’eau dans les combles. En plus de cela nous avions un sous-sol. Pour une maison de ville et une première maison, c’est très bien. Nous avons tout de même demandé des petites modifications pour l’adapter. Les voici si ça peut donner des idées à d’autres personnes.

Le sous-sol

Sous-sol, plan d’origine

Il y a assez peu de choses à dire sur cet étage. Nous avons fait ajouter deux éléments : des cours anglaises qui sont en fait de petites fenêtres. Nous en avions vues dans les visites de maisons neuves faites fin mai, ce qui nous a permis d’y penser. ça peut être assez utile si on y fait sécher le linge ou si un jour on veut y aménager une pièce.

Nous avons demandé à ce qu’une arrivée et sortie d’eau soit ajoutée pour la machine à laver. C’est très surprenant mais le propriétaire précédent ne l’avait pas prévu et encore plus, le constructeur ne nous l’a jamais proposé. Avec un sous-sol de 40 m² environ, c’est tout de même un minimum, on n’allait pas mettre la machine dans la salle de bain à l’étage. Ça aurait été dommage. Par contre pour la sortie d’eau, l’installation d’une pompe pour remonter l’eau, comme la machine sera sous le niveau de l’évacuation est à notre charge.

Nous avons ensuite fait préciser en quelle matière était le sol du sous-sol, car il était au début indiqué que c’était de la grave, mais finalement ce sera une dalle béton, qu’il restera ensuite à carreler si nous le souhaitons.

Pour le chauffage, il était prévu une alimentation gaz complétée par des panneaux solaires sur le toit. Les maisons neuves que nous avions visité précédemment étaient plutôt équipées de pompes à chaleur, nous nous sommes donc demandé s’il fallait changer. Mais en comparant rapidement les coûts de l’énergie et d’entretien, il semble qu’à moyen terme la combinaison gaz et panneaux solaires est la plus économique pour les performances équivalentes.

Le rdc

Rdc, plan d’origine

Nous avons demandé à déplacer un poteau qui se trouvait en plein milieu du salon pour le placer contre les toilettes. Selon le constructeur, ce type de poteaux est obligatoire quand la maison est large, il en faut tous les 5m maximum. J’ai appris récemment, en discutant avec un collègue qui a fait construire il y a deux ans que ça ne le serait pas et qu’il y aurait une autre technique. Mais les constructeurs ne la proposeraient pas car ce serait plus complexe et qu’ils ne voudraient pas s’embêter. Difficile de savoir et de s’y retrouver quand on n’est pas du métier.

Nous avons ensuite fait transformer la baie vitrée qui correspondait à l’emplacement de la cuisine sur la façade donnant sur la rue par une simple fenêtre coulissante, plus pratique pour installer un évier en dessous et donc optimiser les meubles dans la cuisine.

Le premier étage

Premier, plan d’origine

Le problème majeur à cet étage était que nous avions une chambre de moins de 9 m², de peu … mais quand même. Mais nous avions un dégagement assez grand, le constructeur nous a donc dit que nous pouvions décaler l’escalier de quelques centimètres en réduisant le dégagement, et de même au rdc et que cela ne devrait pas poser de problème.

Nous avons aussi fait décaler la cloison entre les deux autres chambres pour équilibrer leur taille et encore une fois fait décaler le poteau qui soutient la dalle du dessus pour qu’il arrive à un endroit plus optimisé.

Le constructeur nous a ensuite conseillé de redimensionner les placards prévus dans les 2 autres chambres afin qu’ils correspondent aux dimensions standards des portes de placard et étagères et ainsi nous éviter des frais quand il faudrait les aménager.

Enfin nous avions une porte dans le dégagement en bas des escaliers pour mener aux combles. Nous avons demandé à ce que la porte soit plutôt placé en haut des escaliers, directement dans les combles.

Les combles

Combles, plan d’origine

A part la modification précédente qui permet d’ajouter une porte en haut des escaliers, nous voulions une porte entre la salle d’eau et la chambre. Selon le constructeur, c’était possible grâce au décalage de l’escalier vers la droite qui allait tomber en face de la cloison.

Nous avons ensuite demandé l’ajout de toilettes dans cette salle d’eau et l’entreprise que nous avons rencontré pour évaluer le montant des finitions nous a conseillé de demander à ce qu’une réserve soit faite au niveau du bac de douche si nous voulions une douche type à l’italienne. Nous avons donc fait ajouter cela au contrat.

Les escaliers

Nous devions choisir entre escaliers en bois et en béton. Dans les maisons neuves visitées, il n’y avait que des escaliers béton et c’était très beau. Selon le constructeur bois et béton étaient au même prix … sauf que … pour ceux en béton il fallait en plus prévoir de les recouvrir, avec du carrelage par exemple. On a donc calculé que cela nous doublait le prix des escaliers et on préféré choisir ceux en bois.


Après plus de 8h de rendez-vous sur le mois de juillet, car si nous voulions être dans les délais pour pouvoir demander un seul crédit à la banque (pour le terrain et la maison en même temps) et ainsi signer chez le notaire en octobre, il fallait tout boucler en juillet, le constructeur étant en vacances en août et nous début septembre.

Nous finissons donc le mois de juillet avec un contrat de construction et des plans mis à jour au crayon, signé sous réserve de mise à jour dans leur logiciel. Ce qui devait être fait au mois d’aout. Et avec l’objectif de rencontrer les cuisinistes en août pour trouver une cuisine et avoir les plans d’implantations pour la mise au point technique prévue en octobre suite à la signature chez le notaire.