Maison

Construire sa maison – première étape : le terrain

Après quelques semaines de silence sur le blog, j’inaugure une nouvelle rubrique : celle de la construction de sa maison. En effet, depuis le début de l’été, nous sommes sur ce nouveau projet.

J’ai donc essayé de schématiser les premières étapes de ce projet :

Pourquoi construire plutôt qu’acheter ?

Nous regardions les annonces de maisons depuis le début de l’année, mais rien ne correspondait à nos besoins et envies. Il y avait des biens dans l’ancien qui nécessitaient beaucoup de travaux pour être remis au goût du jour, mais qui coûtaient déjà assez cher. Nous avons pu visiter aussi plusieurs biens neufs, certains plutôt intéressants même s’il y avait toujours quelques éléments pour lesquels nous n’aurions pas fait les mêmes choix. Mais ces biens neufs étaient construits par des investisseurs, ils ne bénéficiaient donc pas des frais de notaires réduits … Nous avons donc comparé ce prix frais de notaire inclus avec une construction et cette dernière option nous a semblé une meilleure solution.

Trouver un terrain

La grosse difficulté pour faire construire en région parisienne et notamment dans notre ville est de trouver un terrain. Peu sont disponibles, et encore moins quand on a des critères précis concernant la localisation.

Pour la taille, il ne faut pas espérer acheter une grande propriété, même si on a un budget conséquent. Il y en a très peu sur le marché. Il semblerait qu’une bonne partie des terrains mis en vente viennent de découpage d’anciennes propriétés en plusieurs sections. Lors de nos visites, nous avions par exemple vu un terrain avec une maison découpée en 4 et celui pour lequel nous avons signé un compromis est issu d’un découpage d’un terrain de moins de 400 m² en 2. Le problème que cela pose est qu’il y a souvent des constructions déjà en place sur le terrain et qu’il faut donc prévoir un budget supplémentaire pour la démolition.

Nous avions fait des rendez-vous avec deux constructeurs pour évaluer le coût d’un projet de construction, dont l’un qui semblait proposer la plupart des projets de construction dans notre ville. Ici, les terrains sont souvent proposer par les constructeurs avant leur publication en agence immobilière, peut être que dans d’autres régions, il faut trouver un terrain, puis un constructeur.

Après quelques semaines d’attente seulement, on nous a proposé un terrain de 190 m², à moins de 10 minutes de la gare dans un quartier agréable, proche de toutes commodités. Il y a eu une partie de chance, mais aussi de la persévérance de mon conjoint qui a relancé très régulièrement les constructeurs. La demande étant bien plus importante que l’offre, il a fallu réserver le terrain le jour-même. Nous sommes ensuite allés sur place pour confirmer sa situation. Il est assez compliqué de se projeter sur un terrain qui n’est pas encore « séparé » en deux et sur lequel se trouve une construction à détruire.

L’avantage de ce terrain est qu’un permis de construire était déjà déposé, ce qui permet d’éviter quelques démarches administratives et de gagner du temps.

Afin que cet article ne soit pas top long, je vous parlerai dans de prochains articles du CCMI (Contrat de Construction de Maison Individuelle), des postes de dépense à prévoir et des étapes suivantes.

4 réflexions au sujet de “Construire sa maison – première étape : le terrain”

  1. Super! Difficile aussi de se projeter sur les surfaces avant que les murs intérieurs soient montés. J’avais l’impression que toutes les pièces étaient riquiqui!
    Après trente ans dans notre maison construite sur plan, j’en suis toujours aussi satisfaite… sauf pour la cuisine qui n’est pas vraiment fonctionnelle (même pas de lave-vaisselle, c’est dire), sans parler du fait qu’elle a besoin d’un coup de jeune. Alors c’est décidé, nous la changeons avant la fin de l’année — le deal avec le cuisiniste étant qu’elle doit être terminée début décembre, histoire de tout pouvoir remettre en place avant Noël. Mais avant de commencer, il nous faut 1) vider les placards 2) les démonter 3) les mettre… où? 4) défaire la faïence murale et 5) replâtrer. Il va nous falloir, à nous comme à vous, du courage pour tout ça!

    J'aime

    1. Oui c’est compliqué de se projeter et d’imaginer tous les usages et éléments dont on aura besoin comme le nombre de prises à demander en plus de ce qui est compris de base ou mes points d’eau supplémentaire. Et je trouve qu’on est très peu accompagné par le constructeur sur le sujet.
      Il y a quelques logiciels 3d gratuits sur internet pour faire les plans mais ils ne sont pas faciles à manipuler.
      Mais un des cuisinistes que nous sommes allés avoir nous a fait tout le rdc en 3d et pas seulement la cuisine, avec du mobilier. C’est sympa et ça aide beaucoup.
      Pour les placards si vous n’en avez plus l’usage vous risquez de devoir les emmener à la déchèterie ? A moins qu’ils puissent avoir une seconde vie grâce à un site comme donnons ?
      En effet il va vous falloir du temps et du courage mais ce sera pour améliorer le quotidien 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s