Couture, Hauts

Le bustier en jean

A l’origine de ce projet, il y a le défi recyclage d’Artesane qui avait lieu du du 27 février au 29 mars, sur 4 thèmes:

  • Je raccommode
  • Je customise
  • Je redonne vie à mes chutes
  • et je retouche

J’avais plusieurs vêtements à retoucher, pour le défi je me suis occupé de 3 hauts, un pantalon et une robe afin qu’ils soient à la bonne taille. Vous pouvez les voir sur mon compte Instagram. Il me reste encore quelques vêtements, que ce soient les miens ou ceux de mon copain à transformer.

Mais le gros projet qui m’est venu en tête grâce au tableau d’inspiration Pinterest du défi était de recycler un vieux jeans en haut. Voici les images qui m’ont inspiré :

Sauf que je n’ai pas encore assez d’expérience pour reproduire un modèle à partir d’une image. Il me fallait donc un patron. J’ai cherché dans mon stock de magazine que j’accumule depuis quelques années et je suis tombée sur le « caraco bustier » du numéro 107 (mars 2017) du Burda Style, qui est une numéro spécial cérémonies. Je me suis dit que le décalage du jean avec le modèle serait intéressant, et que cela en ferait un modèle plus portable au quotidien. Ce n’était pas non plus le modèle idéal par rapport aux images qui m’avaient inspiré et j’aurais préféré qu’il y ait des bretelles ou manches, mais c’est ce que j’avais de plus proche.

J’ai donc découpé les pièces dans un vieux jean et commandé les fournitures qui me manquaient (fermeture éclaire, stabilmanche – c’est un biais / une bande fine de tissus qui se colle sur un autre tissu pour le renforcer – , baleines – lamelles souples qui permettent de donner de la rigidité –, aiguille spéciale jean) quelques jours avant l’annonce du confinement. Mais le confinement a chamboulé mes projets car je ne les ai reçues que mi-avril, une fois le défi terminé. Après avoir réalisé mes chaussons en jeans, l’aiguille pour jean étant sur la machine, les conditions étaient réunies pour réaliser ce projet.

La réalisation :

couture de la baleine

Le bustier est composé de 6 pièces pour l’avant, 4 pour l’arrière et 3 pour la basque (le volant en bas du haut). Mais j’ai dû découper 4 morceaux pour constituer cette dernière, la taille du tissu étant limitée quand on utilise un ancien pantalon.

Il fallait utiliser du stabilmanche pour le bas de la basque et entoiler (coller un tissu thermocollant pour renforcer) une partie des pièces. Mais le tissu étant assez épais, j’ai décidé de me passer de cette étape (et la chaleur du fer à repasser allait effacer mes tracés, ça m’embêtait. Je ne sais pas comment je me débrouillerai le jour où il me sera vraiment nécessaire d’entoiler …)

J’ai ensuite suivi les instructions : assemblage des pièces, pose des baleines (pour la première fois et pas si compliqué que cela avec des baleines rigilene, comme prévu par le modèle) et doublure (la première là aussi, mais en satin, pas très pratique à coudre, il va falloir que je me renseigne sur les doublures à utiliser) et pose d’une fermeture éclaire.

Doublure

Voici le résultat :

Satisfaction / si c’était à refaire :

Je suis moyennement satisfaite du résultat. Je suis satisfaite sur ce que cela m’a appris et ce que je suis parvenue à faire, cela correspond au patron je pense. Mais je trouve ce haut beaucoup trop court et difficilement portable, à part avec un pantalon ou une jupe taille haute. Le tissus est peut être trop rigide, ce qui fait qu’elle remonte beaucoup. Si c’était à refaire je tenterai donc de diminuer son ampleur et je pense que je rallongerai les pièces du bustier d’une dizaine de centimètres.

Reste à trouver le prochain défi qui m’inspirera maintenant !

Publicité

3 réflexions au sujet de “Le bustier en jean”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s