Maison

Construction – Juillet 2022 – Société de finition, plaquiste et plombier

Dernier article de la série sur les aventures de la construction au mois de juillet : ce qui s’est passé avec le plaquiste, le plombier et la société de finitions.

Société de finitions

Nous avions choisi la société de finitions – fortement recommandée par Maisons Evolution car c’est leur partenaire et soit disant grâce à cela elle peut commencer à intervenir environ 3 semaines avant qu’on ait les clés, ce qui est totalement faux- pour poser les sols, la faïence et les sanitaires.

Elle a commencé à intervenir début juillet. Nous étions assez pressés car elle devait au moins avoir fait le sol du rdc ainsi que la peinture, pour la pose de la cuisine prévue le 15 juillet.

rdc pendant la peinture

La société de finition ne s’entend pas du tout avec celle du plaquiste/électricien. Ils se sont pas mal marchés sur les pieds et l’un critiquait l’autre à longueur de temps. Il faut aussi dire que comme décrit dans les autres articles, la société du plaquiste/électricien ne fait pas du très bon boulot. Ils ‘avaient pas fini les bandes placo, ce qui a gêné les peintres, ils avaient mis des joints (quand il avait fallu corriger suite au problème du test d’étanchéité) sur les encadrements de portes donc impossible de faire tenir l’enduit. Il a fallu les faire venir gratter cela. Et on a fini par obtenir notre demi cloison, mais les finitions de la découpe n’étaient pas au top dans un premier temps.

La société de finition est celle dont nous sommes les plus satisfaits, qui a posé le moins de problèmes, même s’il y en a eu quelques-uns.

Au début nous avons appris que la partie peinture des combles n’avait pas été comprise dans le devis, alors que la responsable de la société, qui a fait le devis, avait bien les plans de tous les étages… Finalement la peinture a été faite dans les combles, on va voir s’ils nous réclament de l’argent pour ça.

Le jour où ils ont commencé le carrelage du rdc, nous avions la chance d’être sur place. Sauf que là, leur conducteur de travaux me demande si la pose du carrelage du rdc, qui est une imitation parquet, doit se faire en 2/3 1/3 ou en aléatoire … aucune idée, la responsable de la société n’avait jamais abordé ce point. Et si on n’avait pas été présent ce jour là, je ne sais pas s’ils nous auraient posé la question et ils auraient donc fait ce dont ils avaient envie. J’ai pris l’option aléatoire car elle génère moins de chute. Comme la peinture des combles avait été oublié dans le devis, j’ai eu peur que le besoin en carrelage ait été calculé de manière trop juste et en choisissant la pose 2/3 1/3 j’ai eu peur qu’on en manque,

Leur conducteur de travaux appelait régulièrement (parfois plusieurs fois pas jour) pour se plaindre et faire part de problèmes alors qu’il pouvait en régler une partie lui même

Il a fallu de manière urgente, dès le début de leur intervention, faire livrer les sanitaires mais ça aurait pu attendre, nous n’avions pas besoin de faire ça dans l’urgence car ils n’ont été posés que plus d’une dizaine de jours après la livraison,

Ils ont cassé la paroi de douche, mais ils ont été en acheter une équivalente donc ce n’est pas un gros problème,

On leur a demandé un devis complémentaire pour poser des spots dans les combles (voir article précédent) et faire un mur de couleur dans le salon. Ils n’ont jamais pris la peine de répondre,

Fin juillet, ils sont partis en congés, sans nous rendre les clés, sans prévenir et en ayant apparemment à peine fini … on attend donc de leurs nouvelles…

Je suis assez déçu des conseils de la responsable de la société. Nous n’avons pas fait appel au service d’architecture d’intérieur qui est à environ 300€ la pièce, mais elle était présente lors de nos choix au showroom. Pour les salles de bain et d’eau, nous étions partis sur de l’imitation marbre avec deux couleurs de faïence : blanche et grise. La faïence grise qui avait notre premier choix ne convenait pas (je ne sais plus pour quoi, on en avait repéré une blanche texturé mais elle n’allait pas avec selon la responsable, et il y avait peut être d’autres soucis). On a donc opté pour une autre gamme, sur ses conseils. Sauf qu’une fois posée le rendu n’est pas à la hauteur de nos attente. La faïence qui devait être grise est en faite marron, donc pas bien assortie au sol gris foncé. Celui qui devait être blanche est crème et trop foncée, peut être car la faïence marron se reflète sur elle … Je ne sais pas si c’est une question de luminosité de la pièce par rapport au Showroom, mais nous sommes déçus … ça ne rend pas très bien dans la salle de bain. Dans la salle d’eau c’est correct en revanche.

Salle de bain et différence de couleur entre la faïence et le sol

De plus, il y a pas mal de restes de parquet, carrelage imitation parquet et faïence grise-marron. Les calculs de la responsable ne sont donc pas très justes … Alors mieux vaut en avoir plus que pas assez mais quand il reste plus d’un paquet neuf …

L’état du chantier est catastrophique niveau saleté sur le sol et les vitres alors que Maisons Evolution avait laissé cela nickel … on va voir s’ils nettoient un minimum avant de partir sachant que leur devis contient une prestation ménage

Et dans la salle d’eau l’encadrement de porte n’a pas été peint.

Plombier

Nous avons aussi eu des problèmes avec la partie plomberie. un jour on rentre dans la maison – c’est quand même pratique d’avoir les clés et d’y accéder quand on veut – et on constate qu’il y a des trous dans un mur du salon, au sous-sol, et un câble qui sort en façade … alors que la société de finition avait commencé la peinture des murs. Il nous a fallu plusieurs jours pour savoir pourquoi il y avait ces trous … et c’est en fait à cause de la partie thermostats / sondes qui a été oublié, pour passer des câbles manquants. Les trous ont été corrigés, mais à ce jour il nous manque encore les sondes et le thermostat (au moins ça donnera au plombier l’occasion de revenir en même temps que GrDF et de s’occuper pendant le créneau de 2h, voir article précédent)

Maison

Construction – Juillet 2022 – Electricien, Enedis et GrDF

Le 2 juillet, nous avons fini par avoir nos panneaux solaires. C’était l’une des grosses réserves lors de la réception. Malheureusement, la société intervenant n’a pas trouvé le câble pour les brancher, qui devait se trouver sous les tuiles selon le conducteur de travaux.

Le 6 juillet les caches prises ont été livrés, mais n’ont pas été installés à la demande de la société de finition qui avait la peinture à faire. La société du plaquiste et électricien a aussi mis en place les spots … mais en ne respectant absolument pas le devis. Nous avions demandé des spots dans les combles, dans la salle d’eau et dans la salle de bain, le devis pour faire toute la maison étant beaucoup trop cher.

Mais à notre grande surprise, l’électricien a mis des spots au rdc et dans le dégagement du 1er étage. La salle de bain et la salle d’eau ont bien été équipées. En revanche aucun spot dans les combles. Au total nous avons plus de spots que demandés mais pas au bon endroit. Nous n’avons pas fait de réclamation à cette société pour avoir nos spots dans les combles car nous ne voulons plus avoir à faire à eux vu la manière dont ils travaillent (la liste des problèmes toujours en cours se trouve à la fin de cette article).

Combles, où il reste le point lumineux et pas de spots…

En revanche nous avons fait une demande de devis à la société qui fait les finitions mais après plusieurs semaines nous n’avons pas de retour… ça ne doit donc pas les intéresser. En plus des spots qui ne sont pas à la bonne place, certains ne sont pas alignés (comme les poignées de portes qui ne sont pas toutes droites, les prises et interrupteurs pas droits non plus ou le placo dans les combles qui n’est pas horizontal, ce sont des détails qui ne se voient pas beaucoup pour certains mais il y en a un peu trop…)

Poignée de la porte pour aller au sous-sol, pas droite …

Nous devions avoir la mise en service Enedis le 4 juillet. Or quand le prestataire est arrivé il a dit qu’il ne pouvait rien faire car les raccordements n’étaient pas terminés. Il a fallu joindre le chargé d’affaire Enedis ce qui n’a pas été simple. Dans notre dossier il n’était pas noté que le raccordement n’avait pas été terminé. Seul le chargé d’affaire l’avait en tête… selon lui il fallait le rappeler dès que le terrassier avait fini d’intervenir. Sauf qu’il ne nous l’avait pas dit. Il a donc fallu obtenir une date pour qu’Enedis termine le raccordement dans un premier temps. Et pour cela il a fallu de multiples appels pendant une dizaine de jour. Finalement le raccordement Enedis a été planifié au 19 juillet, puis la mise en service le 22.

Le 25 juillet, mon conjoint avait rendez-vous avec le conducteur de chantier. Pour que l’électricité fonctionne il ne restait plus que deux câbles à brancher entre le tableau électrique et le disjoncteur et le conducteur de chantier avait indiqué que c’était simple et qu’il savait faire. Sauf qu’une fois sur place il constate que les câbles sont bien trop courts pour que le branchement soit réalisable. Il fallait donc faire revenir l’électricien pour qu’il corrige le problème. Sauf qu’il est en congés et ne revient pas avant fin aout.

Malheureusement, le fonctionnement de l’électricité est un prérequis à la mise en service gaz car la chaudière doit être alimentée en électricité pour être testée. Et notre mise en service gaz était prévue le 27 être 8h et 10h. Il faut savoir que si elle n’est pas annulée 48h avant, on la paie même si rien n’est fait. A 17h10 je tente donc d’annuler, on est toujours dans les 48h. Sauf qu’il est impossible de joindre quelqu’un sur la ligne téléphonique GrDF… ça ferme à 17h. J’ai tenté d’annuler via leur service en ligne, mais aucun bouton pour annuler …

Entrée avec demi-cloison non terminée et des spots. Pour moi le plus proche de nous sur cette photo n’est pas aligné avec les autres, c’est léger mais je le vois.

Heureusement, plus tard dans la soirée, le conducteur de travaux nous a trouvé un autre électricien qui accepte d’intervenir (ils ne pouvaient tout de même pas tous être en vacances …). Le 26 matin, un nouvel électricien intervient pour raccorder le compteur au disjoncteur et nous avons enfin l’électricité !

27 juillet, raccordement GrDF. On arrivait à la fin des rdv importants et on avait décalé notre déménagement à septembre avec tous les problèmes qu’on avait rencontré en particulier côté électricité pour être plus sereins. Mais ça aurait été trop beau si tout avait pu bien se passer le 27… Le technicien GrDF a tout simplement refusé de faire la mise en service car il n’y avait pas de plombier ! Pourtant nous avions eu les services GrDF ainsi que notre fournisseur plusieurs fois au téléphone pour planifier ce rdv et personne ne nous avait indiqué que c’était un prérequis. Nous avions le certificat qualigaz, certifiant que l’installation était conforme. Mais le technicien n’a rien voulu savoir. Il fallait quelqu’un sur place pour tester la chaudière et vérifier qu’il n’y avait pas de fuite. Lui ne pouvait pas le faire et nous non plus sinon notre garantie sautait.

Appel à la société du plombier pour savoir ce qu’il en est. La secrétaire indique qu’ils n’ont jamais eu cette problématique et qu’ils n’envoient pas quelqu’un attendre sur un créneau de 2h qu’un technicien GrDF arrive pour son intervention (les créneaux de GrDF ne sont « que » de 2h, ce qui est déjà mieux que ceux d’Enedis qui sont de 5h … très pratique pour une maison neuve dans laquelle on ne vit pas … ) Et de toutes manières le plombier est en congés jusqu’à fin aout … Appel au fournisseur et à GrDF pour avoir des explications : il se trouve que chaque technicien, selon son bon vouloir, a le droit de refuser d’intervenir si un plombier n’est pas présent. Pourquoi on ne nous a rien dit ? Il se trouve que c’est écrit dans les conditions, sur un document disponible sur leur site, mais qu’on ne nous a pas fait parvenir … Bref pas de gaz pour nous avant septembre, pas de date pour le moment, tout le monde est en congés dont le conducteur de travaux. Il va donc falloir attendre le retour des congés pour planifier les interventions.

Les interrupteurs… sans les caches car ils n’ont livré que des caches pour interrupteur / prise unique.

Grâce à la mise en service de l’électricité, nous avons pu faire quelques tests et de nombreux problèmes sont apparus. A fin juillet, voici donc tous les éléments restants à régler :

  • aucun des volets roulants ne fonctionne,
  • des interrupteurs ne fonctionnent pas, ne fonctionnent pas comme demandés, sont absents ou certains sont présents alors que non demandés mais ne fonctionnent pas …
  • des prises électriques ne fonctionnent pas,
  • des points lumineux ne fonctionnent pas comme prévu,
  • le sèche serviette électrique ne fonctionne pas,
  • le détecteur de présence n’a pas été installé
  • le thermostat des radiateurs n’a pas été installé,
  • les sondes des radiateurs sont absentes,
  • les panneaux solaires ne sont pas raccordés à la chaudière,
  • certaines poignées ne sont pas droites
  • il manque des caches prises et caches interrupteurs (les doubles et les triples, ils n’ont donné que des simples, amis quand plusieurs prises sont cote à cote nous ne pouvons pas installer ces caches simples)
  • les baies vitrées et fenêtres n’ont pas été réglées,
  • ils ont laissés des autocollants de protections des fenêtres à l’extérieur à des endroits inaccessibles sans échelles
Protection de fenêtre laissé sur la fenêtre triangle donc à plusieurs mètres de hauteur sur une fenêtre qui ne s’ouvre pas, sinon ce n’est pas drôle.

Cela fait donc pas mal de problèmes à régler, sans compter que tant que nous n’avons pas le gaz, nous n’avons pas pu tester la chaudière, les radiateurs et le sèche serviette gaz.

Maison

Construction – Juillet 2022 – Cuisiniste

Début juillet nous n’avions pas l’électricité et ne savions pas quand nous pourrions l’avoir suite à un problème rencontré lors de la mise en service prévue le 4 juillet.

Hors, le poseur de la cuisine a décidé que l’électricité était un prérequis non négociable. Apparemment, contrairement à toutes les autres société qui sont intervenues sur le chantier, il ne peut pas utiliser d’outils sur batterie, ni de groupe électrogène (que nous avons proposé de mettre à sa disposition). Il a besoin d’électricité pour sa scie circulaire et son aspirateur … Il a donc proposé que nous demandions à un voisin de passer une rallonge chez eux pour avoir de l’électricité … voisins que nous ne connaissons pas… ce qui signifiait donc faire du porte à porte pour trouver un voisin qui accepterait et qui serait présent chez lui le 15 juillet.

Heureusement, un voisin attendait mon conjoint sur le chantier un jour où il est passé. Il avait un problème avec le zinc de notre toit qui avait été mal posé, ce qui avait pour conséquence de déverser l’eau sur son toit et provoquer des dégâts des eaux chez lui lors des jours de pluie, plutôt que de rediriger l’eau dans la gouttière. Il a accepté de brancher une rallonge chez lui et le conducteur de travaux a fait régler le problème avec la gouttière avant les orages de fin juillet.

On a donc eu la livraison de la cuisine le 13 et la pose de la cuisine le 15.

Malheureusement lors de la pose quelques problèmes sont apparus. Le premier était que les murs ne sont pas à angle droit et les meubles ne pouvaient pas être découpés car sinon cela posait problème lors du lave-vaisselle. Heureusement, la présence de la crédence permet de couvrir le problème.

Le second problème a été l’emplacement des prises. Elles se sont retrouvées plus basses que prévues. Ont-elles été ma placées ou la chappe est-elle plus haute que prévue ? nous ne savons pas ce qui s’est passé mais la crédence a du être découpée.

Si vous voulez vous amuser à chercher les problèmes. La réponse est dans le texte et l’image ci-dessous.

Par contre nous avons un problème bien plus gros : le commercial de So’cooc a « oublié » une partie de la commande. Apparemment il s’est basé sur des plans 3d dans lequel il ne voyait pas une partie de la cuisine, pour faire la demande de mise en fabrication des meubles. Pourquoi s’être basé la dessus et pas sur notre commande qui liste l’ensemble des meubles … mystère.

Il nous manque donc :

  • une partie de la crédence est manquante,
  • des éléments pour poser la façade du lave-vaisselle manquent aussi,
  • mais le pire est qu’il manque le meuble colonne pour le four et le micro-onde, ainsi que les meubles encadrant le frigo. En revanche le four et le micro-onde ont bien été livrés et le commercial ne s’est pas posé de question sur la cohérence de la commande…

Les meubles manquants ont été redemandés et leur fabrication permettrait une livraison début septembre. Sauf que c’est à nous de nous débrouiller avec les poseurs So’cooc ne fait rien pour que son erreur soit réglée au plus vite. Les poseurs ne sont disponibles qu’à partir du 27 septembre, nous devons donc attendre le 27 septembre pour que notre cuisine soit terminée.

Autant dire qu’on ne recommande pas So’cooc, entre le manque de professionnalisme pour le lancement de la fabrication des meubles et les délais pour régler le problème …

Maison

Construction – Juillet 2022 – maçon et terrassement

Cette fois, je vais faire plusieurs articles pour le mois, afin de ne pas en faire un trop trop long.

Le premier porte donc sur les avancées et problèmes avec le maçon et le terrassier.

Au début du mois, nous avons eu la « fin » d’intervention du terrassier, qui a durée plus de temps que prévue. Mais nous avons eu quelques surprises.

Déjà, nous avons de nombreux regards sur l’avant du terrain – qui est relativement petit. Il y en a un pour l’eau, un pour le tout à l’égout, un pour l’aération du sous-sol (selon le constructeur, on a beaucoup de mal à comprendre à quoi il sert vraiment car on a des tuyaux d’aérations) et un pour un puisard.

Un des regards et le tas de déchets laissé par les différentes sociétés

Le nombre est déjà problématique car cela va compliquer l’aménagement du terrain. Mais en plus certains dépassent pas mal de la hauteur naturelle du terrain. Il faudra donc les faire couper quand nous aménagerons l’avant du terrain.

Un autre regard et toujours le tas de déchets

Ensuite, le regard pour l’eau n’est pas assez large selon Veolia pour permettre de relever le compteur correctement.

Enfin le meilleur a été quand le terrassier nous a annoncé qu’il ne pouvait pas raccorder les gouttières à l’avant vers le puisard à l’arrière. Cela fait plus d’un an qu’il a les éléments concernant notre maison et qu’il a fait le devis. Il savait parfaitement que la maison était en limite de propriété des deux côtés. Mais en juillet, c’est comme si il découvrait le problème … il a pourtant eu le même avec le voisin qui fait construire en même temps que nous et pourtant ils ont trouvé une solution il y a quelques temps.

Le terrassier nous a donc proposé deux solutions :

  • la première : percer un trou de chaque côté en façade pour chacune des gouttières, puis faire passer des tuyaux en pente dans le sous-sol, et percer de nouveau le mur arrière de la maison pour rejoindre le puisard. Donc beaucoup de trous et de tuyaux qui traversent le sous-sol,
  • la seconde : ajouter un puisard à l’avant pour y relier les deux gouttières.

Nous avons choisi la seconde solution, mais forcement cela a eu un coût supplémentaire. Au moins la mise en œuvre a été rapide et le 6 juillet nous avions le puisard avant.

Le maçon a lui décidé de venir travailler le premier juillet pour faire le mur de séparation avant, et cela sans nous prévenir. Heureusement, mon conjoint est passé sur le chantier et a pu l’arrêter. D’une part il allait gêner le terrassier, alors qu’il nous a fallu des semaines pour qu’il vienne donc hors de question qu’il parte sur un autre chantier car il ne peut pas travailler sur le notre. D’autre part, il s’est basé sur la position du coffret Enedis du voisin pour commencer à creuser les fondations du mur de séparation. Sauf que … Enedis a mal placé le coffret, il dépasse de 10 cm sur notre terrain, donc si en plus on met le mur à droite de ce compteur, on perd encore plus de terrain. Ce ne sont que quelques centimètres, mais vu le prix du terrain en région parisienne il est hors de question de laisser cela ainsi. Enedis passe le 12 septembre afin de corriger son erreur (il ne faut pas être pressé).

La borne Enedis mal placée et l’endroit où le maçon avait décidé de faire le mur, mal placé aussi.

Et enfin nous avons reçu le devis Veolia pour leur intervention à cause du terrassier qui avait cassé une canalisation. Finalement c’était notre canalisation qui avait été cassée et pas celle d’un voisin. Mais afin de réparer Veolia avait du couper l’eau à certains voisins. C’est au terrassier de régler la facture puisque c’est lui qui a générer le problème, mais c’est nous qui recevons le devis.

A fin juillet, il reste donc pas mal de choses à faire pour le maçon : terrasse, mur de séparation avant et mur de clôture (à l’avant aussi). Pour la terrasse, puisque le maçon doit passer par le salon, nous voulons que la société de finition ait terminé. Pour les mûrs avant il peut intervenir quand il est disponible.

L’intervention du maçon est un prérequis à la dernière tache restant au terrassier. Ce dernier doit débarrasser le terrain des gravats laissés par son intervention. Mais le maçon a stocké ses parpaings sur l’avant de notre terrain donc tant qu’ils n’ont pas été enlevée le terrassier n’interviendra pas …

Etat du terrain après avoir été déblayé et premier passage des encombrants. Un deuxième est prévu mais pour le moment les déchets sont stockés à l’arrière du terrain afin que les voisins évitent de continuer à déposer leurs ordures sur notre terrain (on peut voir sur la photo qu’ils l’ont aussi fait sur le terrain du voisin, à gauche)

Hauts

Tilda (Maison Fauve) modifiée – version 2

Fournitures

J’ai de nouveau utilisé le patron gratuit de la blouse Tilda de Maison Fauve, après une première version ici et une seconde .

Pour les tissus, j’ai encore utilisé le satin noir assez épais qui doit venir de chez Mondial Tissu, qui m’a servi pour la version de l’article précédent.

Et le tissu principal est une dentelle Rachel Maurice noir des Coupons de Saint Pierre à 15€ les 3m.

J’ai utilisé des boutons dorés commandés chez Amazon.

Modifications

J’ai élargi le col de 5 cm de chaque côté afin de pouvoir passer la tête sans avoir besoin d’ajouter une fente et un bouton au dos. Comme pour la version précédente, j’ai utilisé un biais pour la finition du col, à la place d’une parmenture.

J’ai allongé les manches pour obtenir des manches longues, comme pour la version précédente.

Au dos j’ai ajouté un faux boutonnage.

J’ai en partie doublé l’avant et le dos dans le tissu en satin.

Réalisation

Il a fallu dans un premier de temps dessiner les différentes pièces. Les plus simples étaient celles du tissu principal avec le col élargi.

Ensuite j’ai dessiné les doublures car contrairement à la version précédente, les pièces ne sont pas doublées jusqu’en haut.

Puis j’ai découpé les manches dans la dentelle, ainsi qu’un avant et un arrière en une seule pièce (j’ai ajouté du tissu pour pouvoir ajouter la fausse patte de boutonnage en me basant sur la manière de faire expliquée pour le haut Bianca de Maison Fauve).

J’ai ensuite découpé les deux pièces pour la doublure.

C’est pour la couture que les galères ont commencé. La dentelle est affreuse à coudre. Que ce soit pour tous les plis à réaliser en particulier. Mais de manière générale à chaque fois où je me suis retrouvée avec de la dentelle vers le bas. Le fil se mettait à faire des nœuds (tous les deux ou trois centimètres) et je devais tout arrêter pour régler le problème et réenfiler le fil.

Pour éviter le problème, j’ai tenté de réduire la longueur du point, puis d’utiliser un mouchoir en papier placé sous le tissu, n’ayant pas de papier de soie. ça améliorait un peu les choses même si ce n’était pas parfait. Sauf qu’au moment de retirer le mouchoir, des morceaux sont restés accrochés dans la couture et malgré le lavage, je ne suis pas arrivée à tout faire partir.

J’ai fini par utiliser du papier cuisson à la place du mouchoir. Au moins, la papier cuisson étant plus épais, il s’est mieux décroché des coutures.

J’ai eu aussi beaucoup de mal à placer correctement les doublures en satin sur la dentelle pour obtenir un rendus symétrique à l’avant et pour que les pièces se correspondent à l’arrière car la dentelle avait tendance à se détendre.

Et quand il faut découdre la couture dans la dentelle, ça été une catastrophe et ça a pas mal abimé le tissu.

Finalement je ne suis pas arrivée à bien placer la doublure par rapport à la dentelle car les bas des deux tissus n’arrivaient pas au même endroit. J’ai donc bidouillé un ourlet plus large que prévu pour régler le problème.

Avis

Le résultat final n’est pas trop mal malgré l’horreur qu’a été la couture de ce haut. J’avais voulu faire cette version et la précédente de la blouse Tilda en me disant que j’allais progresser en imaginant les modifications à effectuer et en choisissant des tissus que je n’avais pas encore cousu. Je ne suis pas sûre d’avoir vraiment progressé avec cette version, mais elle m’a bien énervé. Je pense que la prochaine fois que j’utiliserai de la dentelle, j’utiliserais un maximum ma surjeteuse.

Je pensais que la surjeteuse ne devait pas être utilisée pour assembler des tissus non extensibles mais après avoir demandé conseil sur Instagram en particulier, je vois que beaucoup assemblent la dentelle à la surjeteuse et n’ont ainsi pas les problèmes que j’ai rencontrés.

Hauts

Tilda (Maison Fauve) modifiée – version 1

Fournitures

J’ai de nouveau utilisé le patron gratuit de la blouse Tilda de Maison Fauve (première version ici).

Pour le tissu j’ai utilisé :

  • une mousseline Polyester noir des Coupons de Saint-Pierre à 5€ les 3m,
  • un satin noir assez épais de Mondial Tissu ?

J’ai utilisé un bouton d’un lot acheté sur Amazon, ainsi qu’un petit ruban pour attacher le bouton.

Modifications

J’ai allongé les manches pour obtenir des manches longues. Je n’aime pas vraiment les manches 3/4.

Comme j’en avais l’intension, j’ai utilisé un biais pour le col à la place d’une parmenture car je ne vois pas l’intérêt d’une parmenture. Et je trouve ainsi le col moins rigide (peut être que pour ma première version de la blouse Tilda, j’aurais du utiliser un thermocollant plus souple)

J’ai ajouté un col claudine.

Réalisation

La partie la plus complexe a été de trouver comment ajouter le col claudine. J’ai consulté différents tuto sur internet et j’ai fini par comprendre comment en patronner un.

Dans la mousseline, j’ai découpé les manches, le devant et les deux parties du dos (cette fois j’ai suivi le patron contrairement à l’erreur que j’avais faite pour ma première version) et 4 morceaux pour le col claudine.

Dans le satin j’ai découpé le devant et les deux parties du dos et deux morceaux pour le col claudine.

J’ai suivi les instructions du patron mais en assemblant les deux épaisseurs de mousseline et satin quand c’était nécessaire.

La réalisation de cette version modifiée n’a pas été trop compliquée.

Avis

J’aime bien cette version, elle est jolie, assez élégante et pouvait être portée pendant ma grossesse grâce à sa forme (non modifiée donc portable aussi non enceinte). Je m’étais lancée dans cette version pour pouvoir avoir un haut de grossesse assez élégant, plutôt qu’uniquement des T-Shirts en jersey, à mettre au travail.

Sauf que j’ai mis beaucoup de temps à coudre ce haut (je l’ai fait en parallèle d’une deuxième version modifiée de ce patron dont je vous parlerai dans le prochaine article, et cette autre version a été très complexe à coudre). Et j’ai fini ma grossesse en télétravail à cause de douleurs trop importantes au ventre.

De plus le satin utilisé est assez épais donc cette blouse est assez chaude, je ne peux donc pas la mettre quand les températures commencent à s’élever.

Non classé

Construction de la maison – mois de juin

Nous nous étions arrêté au 31 mai avec l’enduit de la maison. Au début du mois de juin il ne s’est pas passé grand chose de concret et pourtant il n’y avait que peu à faire. Tout s’est mis en route à partir du 23.

La seule chose qui a été faite en début de mois est la pose des gouttières, le 11 juin.

Les plans initiaux pour le mois de juin

La remise des clés avait été annoncée comme possible pour le 24 juin, le test d’étanchéité étant programmé pour le 23 (on avait demandé à ce qu’il soit si possible avancé. Je ne sais pas si cela a été demandé, mais de toutes façons tous les artisans ont trainés à passer sur le chantier). Entre le test d’étanchéité et la remise des clés, le constructeur a prévu le passage de la société de nettoyage, pour toutes les traces d’enduit sur les escaliers, les fenêtres … et pour le moisi sur le placo.

Tentative de programmation de l’intervention de la société de finitions

Concernant la société qui procède aux finitions, il a été très compliqué d’avoir des nouvelles. Ils ne répondaient pas aux appels. Le conducteur de chantier n’a pas voulu les laisser commencer dans la maison tant que la remise des clés n’était pas faite alors que nous avions sollicité cette société car elle avait un partenariat avec la société de construction et pouvait donc intervenir avant la remise des clés, ce qui pouvait nous faire gagner trois semaines … A un moment, début juin, le conducteur de chantier a concédé qu’ils pouvaient commencer par le ponçage sans la remise des clés, il fallait que la société de finitions l’appelle pour arranger cela. Apparemment ils ont appelés mais n’ont pas eu l’autorisation de commencer…

Plaquiste et électricien

Le plaquiste et l’électricien qui font partie de la même société, n’ont pas arrêté de repousser leur venue pour les quelques éléments qu’ils leur restait à terminer, et ont posé plusieurs lapin au conducteur de chantier.

Ils leur restait à terminer :

  • la mise en place des prises à la cave, qui pour une raison inconnue avaient été laissées de côté, qui a été fait pour fin juin
  • les 2 portes des comble, qui ont été mises en place le 26 juin
  • ils ont corrigés les dimensions du placard de l’entrée car les deux côtés n’étaient pas de la même largeur après constat lors d’une visite de chantier début juin,
  • ils ont ajouté le coffrage du tuyau d’évacuation gaz qui se trouve dans un coin de la salle à manger
  • il leur reste les spots qu’on a demandé en supplément pour les combles et pièces d’eau. Ils ne peuvent faire ce dernier point qu’une fois le test d’étanchéité validé car les spots ne font pas partie du CCMI
  • nous fournir le consuel électrique, qu’on puisse faire venir Enedis pour avoir l’électricité, et que l’électricité est un prérequis pour le passage du cuisiniste le 15 juillet (par contre heureusement, ce n’est pas un prérequis pour le passage de la société de finition, qui peut travailler avec un groupe électrogènes). On a fini par l’obtenir le 28 juin

Pour notre histoire de demi-cloison ce n’est toujours pas clair. Selon le conducteur de chantier, le siège ne veut pas que ce soit fait car ce ne serait noté nulle part. Il se serait donc arrangé avec eux et à condition qu’on paie les 5% restant le jour de la remise des clés, même s’il y a des réserves, ils nous feraient la demi-cloison sans qu’on ait à payer un supplément. L’histoire des 5% à payer même s’il y a des réserves m’inquiète un peu. Selon le conducteur de travaux, c’est couvert par les garanties à 1 et deux ans.

Terrassier

Un des gros problème est le passage du terrassier. Il nous balade depuis des mois maintenant, on lui demande de passer depuis début avril. Mais il a toujours un chantier qui prend du retard et qui l’empêche de venir chez nous. C’est assez handicapant car on va devoir réceptionner la maison sans aucun raccordement, donc aucun test pour l’électricité, le gaz et la plomberie …

Il a fini par venir sur le chantier le 23 juin, pour à l’origine 2 jours de boulot. Lors de son arrivée il n’est pas arrivé à démarrer son groupe électrogène. Puis en creusant il a cassé une canalisation d’eau. Pour réparer cela il a fallu couper l’eau des voisins. Véolia a donc appelé mon conjoint pour lui dire que cela allait nécessiter un devis de réparation, qui nous serait envoyé mais ce serait au terrassier de payer. A ce jour (4 juillet) nous n’avons pas de nouvelles de ce devis. Et on ne sait pas ce qu’une canalisation Veolia fait sur notre terrain puisque le terrassier intervient sur notre terrain et pas sur la partie publique.

Le terrassier en plus du passage des gaines pour les raccordements devait aussi raccorder les gouttières. On en a à l’avant de la maison ainsi qu’à l’arrière. La maison est en limite de propriété à droite et à gauche donc le seul moyen d’accéder à l’arrière du terrain est de passer par la maison. Le terrassier a les plans depuis le début et a fait le devis il y a un peu plus d’un an en conséquence. Un puisard a été installé à l’arrière de la maison. Sauf que là il nous annonce qu’il ne peut pas raccorder les gouttières avant au puisard qui est à l’arrière… On pensait qu’il avait prévu quelque chose lors du terrassement par exemple car il connaissait toutes les contraintes … Mais non. Il nous propose donc deux solutions :

  • percer la façade avant à droite et gauche, faire courir des tuyaux en pente à droite et gauche dans la cave et percer la façade arrière en deux endroits pour atteinte le puisard,
  • ajouter un puisard à l’avant.

On a pris la seconde solution qui semblait plus appropriée mais c’est encore des frais supplémentaires. Et le pire c’est qu’il nous dise cela maintenant alors que le voisin est dans la même configuration et qu’ils ont vu le problème avant et déjà fait ajouter un puisard à l’avant. Donc encore un artisan pas compétent ! Reste à voir quand ils vont venir sur le chantier comme ils en sont partis …

Et autre problème avec le terrassier : il a changé le regard pour l’accès à l’arrivée d’eau car l’ancien s’écroulait. Sauf qu’il en a mis un de 60 cm de largeur. Et ça ne convient pas à Veolia s’ils ont des interventions à faire, ce n’est pas assez large …

Plombier

On a du aussi faire passer un plombier pour la soudure « qualigaz » afin que la partie gaz soit raccordée. Mon conjoint a demandé un devis au plombier qui a travaillé sur le chantier, ainsi qu’a un plombier d’une ville voisine. Ce dernier quand il est venu sur le chantier, a dit qu’un certain nombre d’éléments n’étaient pas aux normes (diamètre des tuyaux, éloignement entre les tuyaux …) et que tant que ce n’était pas le cas il ne pouvait pas intervenir. Mon conjoint à fait quelques recherches et avec notre modèle de chaudière les éléments seraient aux normes. Il est quand même assez compliqué de savoir à qui se fier …

Finalement c’est le plombier qui a travaillé sur la construction qui s’est chargé de cette soudure, le jour de la réception, en même temps que les tests de mise en eau.

On lui a ensuite demandé des devis supplémentaires pour le contrat d’entretien de la chaudière et pour ajouter une pompe de relevage à la cave, là où sera installé la machine à laver et dans le futur un évier. Mais il ne répond pas à ce sujet, ça ne doit donc pas l’intéresser.

Maçon

Le maçon lui en revanche est revenu sans qu’on lui demande quoi que ce soit. Il devait reboucher des murs dans la cave suite au passage des tuyaux d’évacuation. Et on lui avait demandé en prestation complémentaire les murs de clôture ainsi qu’une terrasse.

Il a décidé de venir le 21 juin et de déposer son matériel sur l’avant du terrain. Sauf que le terrassier n’étant pas passé et qu’il nous disait pouvoir venir à partir du mercredi 22 aux dernières nouvelles Le matériel du maçon gênait donc. Heureusement il l’a enlevé à temps, au moins en partie. Il a voulu mettre sa bétonnière à l’arrière de notre maison, sauf qu’en passant par la maison il risquait d’abimer les baies vitrées ou autre. Mon conjoint a donc refusé et il l’a stocké dans un coin du terrain avant du voisin. Apparemment le terrassier a abimé sa bétonnière … mais qu’ils se débrouillent entre eux sur ce sujet.

Tests d’étanchéité et réception et début des finitions

Le test d’étanchéité devait donc avoir lieu le 23 juin, et il a eu lieu, mais ça a été un échec. Il manquait les joints entre la dalle et les murs du rdc pour avoir une bonne isolation avec la cave. ça devait être fait par la société du plaquiste mais selon eux ils ne le mettent jamais et ça ne pose pas de problème… Résultat : il a fallu remettre des joints et replanifier un test d’étanchéité.

Heureusement, on n’a pas eu à attendre trop longtemps. Le second test a eu lieu le 27 juin et il a été validé cette fois.

La société de finition a pu rentrer dans la maison le 28 juin et ça nous a permis d’avoir quelques éléments à mentionner pour la réception planifiée le 30 juin. En particulier le fait que l’arrivée d’eau n’était pas centrée au niveau du receveur de douche, mais on ne peut rien faire car il y a un rail qui passe pile à l’endroit qui permettrait de la centrer (il y a 3 cm de décalage, on verra si ça se voit une fois la faïence en place). Et l’autre élément plus embêtant : lors de la mise en place des joints en silicone, les ouvriers ont débordé sur les blocs portes par exemple. Donc la couche d’enduit avant la peinture ne tient pas et il faut gratter (c’est à la société du plaquiste de s’en charger) pour pouvoir mettre en place l’enduit.

L’arrivée de la société de finition a aussi fait qu’il a fallu commander tous les sanitaires et meubles salle de bain pour qu’ils les aient en partie dans la semaine. La semaine a donc été assez chargée.

Lors de la réception, nous avons noté, en plus des panneaux solaires et abouts de faitière que le conducteur de travaux nous avait signalé qui seraient manquants, les débordements des joints en silicone à faire nettoyer, les caches des prises tous manquants, le détecteur de présence absent, la box de contrôle de la température et des centralisation des volets roulants absente. La plupart des éléments absents sont du fait de la société de plaquiste et électricien… On a aussi notre demi-cloison qui doit être faite après la réception. La société du plaquiste doit donc revenir rapidement et en même temps mettre les spots que nous avions commandés en plus (en espérant qu’on ne regrette pas d’avoir pris cette prestation chez eux vu la manière dont ils travaillent)

Nous avons fait la réception sans électricité ni gaz donc les prises n’ont pas été testées, les volets roulants non descendus …

Les panneaux solaires ont finalement été mis en place samedi 2 juillet, donc on n’aura pas eu à attendre trop longtemps. Sauf que les artisans qui les ont posés n’ont pas trouvé le câble auquel ils devaient les raccorder et qui devaient se trouver derrière les tuiles. On a donc signalé cela au conducteur de travaux qui doit régler ça avec l’électricien.

Le maçon revient sans qu’on lui ait demandé et le portail

Samedi 2 juillet, mon conjoint s’est rendu sur le chantier pour la livraison des panneaux solaires. Et il a constaté que le maçon était sur place, alors qu’on ne lui avait rien demandé et qu’il ne nous avait pas averti. Il avait décidé de faire le mur de séparation avant et le mur de clôture avant.

Sauf que d’une part le terrassier n’a pas terminé, avec les gouttières et donc le puisard à ajouter à l’avant, il ne faut donc pas clôturer le terrain maintenant. Et d’autre part, Enedis a mis le coffret du voisin en limite de propriété, ce qui nous empêche de construire le mur de séparation entre les deux terrains comme prévu.

le coffret Enedis qui n’est pas à la bonne place et le maçon qui s’est basé sur sa position pour creuser les fondations … heureusement arrêté à temps

Mon conjoint a cherché et trouvé un artisan pour faire le portail et la partie alu de la clôture avant, qui ferait quelque chose d’ajouré pour respecter le PLU même si on aurait préféré quelque chose de totalement fermé. Le portail pourrait être disponible en septembre.

Donc pour la partie clôture, on a presque tout de prévu, il ne nous manque que l’enduit des différents murs.

En revanche pour le moment on a un problème avec le portillon. Le terrassier a mis un regard pour le tout à l’égout assez haut, sauf qu’il se trouve pile là où le portillon doit s’ouvrir (et on ne peut pas le mettre à un autre endroit). Il faut donc trouver un moyen de couper le haut de ce regard …

A gauche regard pour l’eau, à droite pour le tout à l’égout, qui dépassent bien du sol …

Enedis

Le voisin a donc demandé à ce que son coffret soit déplacé pour être mis à l’endroit prévu. Enedis prévoir son intervention … le 12 septembre ! pour corriger une connerie qu’ils ont fait …

Ensuite, l’intervention du maçon du 2 juillet a permis au moins de découvrir qu’il y a un fil non compris dans une gaine, qui court entre le coffret Enedis du voisin et le notre, sur notre terrain. On ne sait pas ce que c’est mais ça ne semble pas normal. Enedis n’est pas capable pour le moment de nous expliquer ce que c’est.

le fil qui semble aller d’un compteur à l’autre

Et dernier problème avec Enedis … ils devaient passer faire la mise en service le 4 juillet. Déjà on nous donne un créneau d’intervention de 5h : entre 8h et 13h … pour un lieu où on ne vit pas donc vraiment pas pratique. Et une fois sur place, la personne annonce qu’il ne peut pas faire la mise en service car le compteur n’a pas été posé et le câble pas passé dans la gaine. En effet Enedis était passé avant le terrassier, il y avait donc ces actions en attente. On pensait qu’elles seraient faites en même temps que la mise en service. Mais un appel à Enedis nous apprend que ce n’est noté nulle part dans notre dossier, et il aurait fallu appelé le chargé d’affaire afin qu’il organise cette intervention avant la mise en service, sauf qu’il ne nous l’avait pas dit.

zone compteurs à la cave

La demande pour le compteur et le câble est maintenant faite. Mais il faut attendre au moins mi-juillet pour qu’ils fassent cela. Après il faut la mise en service. Le fait d’avoir de l’électricité était un prérequis au passage de GrDF qui était prévu le 6 juillet (car ils ont besoin d’électricité pour vérifier que la chaudière fonctionne). Le rdv a donc du être annulé en attendant qu’Enedis nous donne une date pour pouvoir le replanifier.

Le fait d’avoir du courant est aussi un prérequis à la pose de la cuisine, pour une raison inconnue car tous les autres artisans se débrouillent avec un groupe électrogène. la pose est prévue le 15 juillet … donc en loupant ce créneau cela risque d’être replanifié en septembre avec les congés. Et cela va probablement compromettre notre déménagement à fin juillet.

Maison

Construction – Mai 2022

L’article bilan du mois de mai arrive avec un peu de retard, mais comme il ne s’est pas passé d’avancement majeur, la motivation pour le rédiger est moindre.

30 avril : les chapes.

Cette information aurait du apparaitre dans l’article du mois précédent, mais on ne s’attendait pas à ce miracle : les chapes ont été coulées le 30 avril alors que la rédaction de mon article était terminé.

Le conducteur de travaux nous avait annoncé que cela n’aurait lieu qu’à partir de son retour de congés le 9 mai. D’un côté c’est donc une bonne nouvelle puisque ça fait une bonne avancée. Mais de l’autre pas vraiment : vite fait, mal fait ! En effet, le conducteur de travaux étant en congés, personne n’est passé à la maison et n’a aéré pendant une dizaine de jours. On se retrouve donc avec pas mal de moisi sur les bas des placos …

Entre le moisi et le fait qu’il y ait des coulures et projections de l’enduit qui sert à faire les bandes placo un peu partout (sur les vitres, les prises, les rambardes d’escalier), le conducteur de travaux doit faire passer une société pour nettoyer tout cela avant la remise des clés.

La cloison de douche pour les combles que nous avons dû payer en supplément

6 mai : rendez-vous avec le terrassier

… après l’avoir contacté 3 semaines avant. Il justifie le manque de terre à l’arrière qui va nous obliger à faire une terrasse sur vide sanitaire par le fait que la terre a dû se tasser …

Pour ce qui est des tranchées à creuser pour la VRD, tout semble bon, reste à savoir à quelle date il doit passer. Depuis le début, le terrassier nous dit que le tout à l’égout hérité de l’ancienne pharmacie se trouve de notre côté et qu’il n’y a rien à faire. On croise les doigts pour que ce soit vrai car sinon c’est un coût non négligeable en plus, ainsi que plusieurs semaines de délais qui nous empêcheraient d’emménager avant octobre probablement. Il faut qu’il passe après le ravalement donc se coordonne avec le conducteur de chantier. On a par contre appris que le conducteur de chantier demandait aux terrassiers de prioriser les ouvertures de chantier donc pas étonnant qu’on attende les rdv et les interventions pendant des semaines …

Un constat a aussi été fait à l’occasion de ce rendez-vous : les barrières de chantier ont disparu. Et ce n’est pas le terrassier à qui elles appartiennent, qui les a reprises. Le conducteur de travaux ne sait pas non plus où elles sont passées. Elles ont vraisemblablement été volées…

Raccordements :

Enedis est passé le 19 mai, comme prévu, nous avons donc notre coffret. En revanche le terrassier n’est toujours pas passé. Il faudra les faire revenir, une fois que nous aurons le Consuel électrique. Celui-ci doit être fourni par le constructeur. A ce jour, 7 juin, on attend de savoir s’ils ont fait la demande ou non, sachant que l’électricien n’a pas terminé ce qu’il a à faire.

Pour la partie raccordement gaz, ce n’est pas vraiment clair. Apparemment c’est à nous de trouver et faire intervenir un plombier pour le raccordement entre l’extérieur et l’intérieur de la maison, pour faire une soudure. Et c’est la société qui interviendra qui nous donnera le certificat de conformité.

Pour la fibre, c’est encore mieux… Si on passe par Orange, il faut les payer 600€ pour qu’ils fassent une étude pour savoir comment nous raccorder. Le poteau auquel se raccorder est à environ 10m de chez nous, juste au niveau de la limite de propriété du voisin. Donc payer 600€ pour faire ce constat semble abusé. Et après il faut encore payer environ 600€ pour le raccordement en lui même, sachant que les premiers créneaux disponibles mi mai étaient pour Octobre … L’autre solution est de demander le raccordement directement au fournisseur internet que nous choisirons. Apparemment c’est possible et gratuit … sauf qu’orange n’aura pas ce raccordement dans ces plans et en cas d’intervention ils pourront nous couper la ligne à tout moment.

Future terrasse

Il a fallu contacter la mairie pour savoir ce qu’on pouvait faire exactement. La terrasse n’apparait pas sur notre permis de construire car il fallait un an entre les fondations et la construction de la terrasse pour que le terrain se stabilise. On pensait donc la faire faire quelques mois après avoir emménagé. Sauf que le chantier a pris tellement de retard car ça fait maintenant un an que les fondations ont été creusées. Et comme pour construire la terrasse il faut passer les matériaux par le salon, si possible on voudrait que ce soit fait avant que la peinture et le carrelage soient fait.

Pour valider la conformité de la maison, si on met la terrasse il faudrait donc faire modifier le permis de construire pour la faire apparaitre. Ou sinon attendre que la conformité soit prononcée pour faire la terrasse, sachant qu’il n’y a pas de nouveau permis à faire ni de déclaration de travaux (bien que ce dernier point ne soit pas très clair au niveau de la mairie)

Par contre il y a un certain nombre de conditions à respecter dont le taux de végétalisation du terrain qui doit être de 35% de la surface totale du terrain (une partie du terrain étant occupé par la maison). Avec ce pourcentage, la partie jardin qui resterait à l’arrière après construction de la terrasse n’est pas suffisante. Il faut donc végétaliser une partie de l’avant.

plan du terrain avec la terrasse en orange

Mais à l’avant il faut prévoir de garer deux voitures. C’est le PLU qui détermine cela en fonction de la surface de la maison. Sachant qu’on est en région parisienne et qu’on a choisi d’avoir un terrain à une dizaine de minutes de la gare pour prendre les transports en commun facilement, nous n’avons absolument pas l’intention d’avoir deux voitures…

Et petit aparté : on devrait aussi en théorie mettre deux arbres de type haute-tige sur la partie végétalisée du terrain. Quand on s’informe un peu sur ce type d’arbre et les conditions de surface qu’il leur faut ainsi que les conditions d’implantation par rapport au voisinage, on constate que même en ne faisant pas de terrasse, il est impossible d’en caser deux dans des conditions correctes sur le terrain …

Passage du plombier

Au mois de mai le plombier est passé pour poser les chauffages et la chaudière. Il y a eu toute une histoire avec la chaudière. Le conducteur de travaux nous a averti qu’il devait changer celle prévue dans le CCMI par une autre référence. Il devait nous envoyer la référence de ce nouveau modèle afin qu’on puisse comparer. Mais on ne l’a jamais eu. Et quand on a reçu le courrier du siège de Maisons Evolution pour nous avertir de ce changement, il se trouve que la chaudière de remplacement était en fait celle qui était prévue au CCMI …

31 mai : ravalement terminé !

Ce poste a aussi été un peu plus compliqué que prévu. Il se trouve que Maisons Evolution ne nous a jamais montré ni proposé aucune couleur de ravalement. La MAP avait été faite à distance car le conducteur de travaux (le premier, en ce moment on est au troisième) avait le covid. Et dans la MAP il avait juste écrit blanc cassé et gris foncé. On devait revenir vers lui avec ce que nous voulions plus précisément, en prenant pour exemple d’autres chantiers déjà terminés. Ce que nous avons fait dans les jours qui suivaient. Sauf que ce conducteur de chantier n’a jamais mis les documents de la MAP à jour malgré les échanges de mail (il ne nous les a d’ailleurs même pas transmis pour qu’on les regarde alors qu’on avait tout fait par ordinateur à distance …). Les documents sont partis au siège et on a mis plusieurs semaines pour les obtenir malgré de nombreuses relances. Et à ce moment là on n’a pas pensé à vérifier ce point.

Il a donc fallu retransmettre les mails datant d’il y a plus qu’un an au nouveau conducteur de travaux pour ne pas se retrouver avec n’importe quel gris en façade, choisi on ne sait comment… ce qu’ils allaient faire sans se poser aucune question et sans nous consulter.

Et dernière info du 31 mai : à la fois les panneaux solaires et les éléments de finitions de toit ne seront pas disponibles pour la réception de la maison qui doit avoir lieu en théorie en juin. On doit donc recevoir un courrier à ce sujet.

Prochaines étapes :

En théorie il nous reste donc sur le mois de juin l’intervention de la société du plaquiste pour poser les deux portes des combles manquantes, ainsi que l’intervention de leur électricien qui doit poser des interrupteurs manquants prévus au CCMI. On avait aussi demandé en plus à cette société la pose de spots, donc on espère qu’ils feront ça en même temps. Ils sont aussi chargés des tests d’étanchéité. Pour la demi cloison pour les escaliers, nous n’avons toujours pas de nouvelles. Mardi 31 mai, le conducteur de travaux nous a dit qu’il devait voir cela avec le siège car ça n’apparait pas les plans donc pas à faire. Sauf qu’on a une dizaine de mails pour prouver qu’on n’a bien demandé cela dans les temps.

Le terrassier dit venir en fin de semaine du 6 juin. Cela nous permettrait de faire intervenir le maçon pour les murs de clôture et la terrasse.

On doit aussi récupérer les certificats de conformité élec et gaz. Le plus urgent étant celui de l’électricité pour faire intervenir Enedis car le raccordement électrique est un prérequis pour la pose de la cuisine le 15 juillet.

La société qui fait les finitions devrait pouvoir bientôt intervenir. la seule chose qui bloque est la date d’intervention de la société du plaquiste.

Et pour fin juin mais rien n’est moins sûr, on devrait pouvoir procéder à la réception de la maison.

Maison

Construction – Avril 2022

Métré de la cuisine le 12 avril

Nous avons finalement pu faire le métré de la cuisine le 12 avril. Le poseur de cuisine, ainsi que le conducteur de chantier étaient présents. Aucun gros problème ne nous a été signalé. Il y avait quelques prises mal placées dont celle de la hotte qui était au niveau du plan de travail, et celles prévues pour le futur frigo américain qui étaient derrière le frigo au lieu d’être sur le côté afin que le frigo n’avance pas trop.

Ces éléments ont été corrigés dans le mois donc ça ne pose pas de soucis.

En revanche, le moment un peu énervant a été quand le poseur a demandé au conducteur de travaux quand est-ce qu’il livrait la cuisine pour réserver sa date de pose. Apparemment il n’est possible de s’engager sur aucune date, à un moment on a eu le droit à juin-juillet et il a demandé à faire la pose de la cuisine le plus tard possible au cas où…

Sauf qu’en août le poseur est en congés et qu’à un moment on en a vraiment marre de retarder la date à laquelle on pourra emménager dans la maison. On a fini par rester sur la date prévue initialement (le 15 juillet) comme les informations ne semblent absolument pas fiables. En revanche tout retard peut avoir pas mal d’impacts car non seulement il faut que la maison soit livrée mais il faut aussi que les finitions (carrelage et peinture ) soient faites avant la pose de la cuisine.

La société qui doit faire les finitions devait passer en mai, mais on a reculé à juin, ce qui finalement les arrange. Il faut quand même savoir qu’on a choisi les matériaux début novembre, signé les devis avec eux en décembre et que les matériaux sont arrivés à l’entrepôt en janvier. On espère qu’ils sont bien stockés et qu’il n’y a pas eu de problème à ce niveau là. De plus heureusement qu’on ne paie pas le stockage avec les dates qui n’arrêtent pas de reculer.

19 avril : quelques avancées visibles

Maçon

Le 19 avril, mon conjoint avait rendez-vous sur le chantier pour faire faire un devis au maçon du chantier pour les clôtures. On est toujours sur ce problème dont je vous avais parlé le mois dernier. On a fini par avoir le second devis que nous attendions mais les prix sont au double de ce qui avait été estimé il y a deux ans lorsque nous avions fait le budget de la maison.

Les prix pratiqués par le maçon semblent plus raisonnables car il a déjà fait les devis pour les murs de séparation avec le voisin. Reste donc à obtenir le devis pour le muret devant la maison, que nous attendons toujours depuis le 19 avril.

Problème avec la terrasse

En revanche on va avoir un problème pour la terrasse. je vous avais montré le mois dernier qu’il y a une grande différence de hauteur entre le terrain et la maison. Le terrassier, pour une raison inconnu, a embarqué beaucoup trop de terre.

Maintenant, soit il faut faire revenir de la terre, mais le terrain arrière n’est plus accessible que via la maison et il faudrait ensuite attendre 6 mois que la nouvelle terre se tasse pour faire une terrasse, soit il faut faire une dalle béton très épaisse, mais qui va couter bien cher…, soit il faut faire la terrasse sur vide sanitaire (donc coûts supplémentaires aussi). On attend le devis du maçon sur ce poste pour voir ce que ça donne.

Escaliers

Le 19 avril les escaliers sont en cours de pose. C’est rassurant car lors de son dernier appel, le conducteur de travaux nous parlait de la fin du mois. Sachant que cette pose d’escaliers est ce qui conditionne le reste des travaux.

En revanche il y a un problème que nous avons constaté le 12 avril : la cloison rdc qui donne sur l’entrée devait être une demi-cloison, mais ils ont posé une cloison pleine. ça nous embête car la cage d’escalier manque de luminosité.

Sauf que l’escalier a été commandé sur mesure en fonction des caractéristiques erronées. Le garde corps de l’escalier a été fixé sur la cloison de droite en montant, et sur le côté gauche, il n’y a rien.

escaliers rdc-1er vu du haut.

Si on fait corriger maintenant la demi cloison, on se retrouve sans garde corps sur la droite, ce qui devient dangereux. Donc entre ce problème et les délais que pourraient générer la découpe de la cloison, ainsi que le fait que ça risque de ne pas être très esthétique, on est un peu perdus.

Bandes placo

Les bandes placo ont commencées chez le voisin, ce qui veut dire que c’est bientôt notre tour (on les attend depuis le 25 mars).

Terrassier

Mi-avril, puisque nous avons maintenant une date de la pose du coffret par Enedis (le 19 mai), mon conjoint a repris contact avec le terrassier afin de faire un rdv chantier puis qu’il fasse les tranchées nécessaires avant la pose du coffret. Sauf qu’il ne peut faire un rdv chantier que … le 6 mai ! Et pour les travaux avant le 19 mai, ça semble mort … On n’a eu que des retards et des problèmes avec ce terrassier et ça continue …

25 avril – rdv chantier maintenant que les étages sont accessibles

Le 25 avril, comme les escaliers sont en place, on a pu faire un rdv chantier en accédant aux étages pour constater ce qui allait ou non.

Les bandes placo ont commencées, le rdc ainsi qu’une partie du premier étage sont faits. L’isolation du sol du rdc est aussi en place.

Combles

Dans les combles, on a pu noter l’emplacement de la réserve pour le bac de douche. L’emplacement de la cloison manquante, qu’on a du commander en supplément est aussi noté. reste à croiser les doigts afin que les ouvriers viennent la poser avant la chappe.

L’ouverture de la porte pour accéder à la salle d’eau n’est que de 57 cm, sachant que la porte prévue est de 60 cm pour des questions de hauteur sous plafond. ça semble un peu juste, mais j’ai l’impression qu’on ne peut pas y faire grand chose.

La porte en haut des escaliers n’est pas encore posée donc à voir ce que ça va donner pour son ouverture avec la hauteur sous plafond.

Premier étage.

On perd 3cm de largeur sur nos pièces de droite, comme au rdc d’ailleurs. Apparemment une contrainte avec les bâtiments des terrains voisins… je ne comprends pas tout, mais toutes nos chambres sont a plus de 9m² donc c’est le principal.

L’emplacement des prises de notre future chambre n’ont pas été modifiés, mais on ne va pas se battre sur le sujet.

Au niveau de la salle de de bain, une prise est positionnée une cinquantaine de centimètres à droite de l’entrée, emplacement initialement prévu, ce qui risque d’être gênant pour poser une double vasque. Et côté baignoire, ils ont mis une prise pour un sèche serviettes électriques qui nous bloque à une largeur de 70 cm pour la baignoire. Sauf qu’on veut une baignoire plus large même si selon le conducteur de travaux 70 cm c’est le standard, et qu’en plus on n’a pas pu avoir le sèche serviettes électrique comme nous le souhaitions car il est trop proche de la baignoire, donc la prise n’a rien à faire là.

Rez-de-chaussée

Pas grand chose à signaler au rdc à part le problème de demi-cloison dont j’ai déjà parlé. Il manque encore un coffrage dans la partie salon pour l’évacuation de la chaudière, on verra donc ce que ça donne une fois celui-ci placé.

Lors du rdc, le conducteur de travaux nous a parlé d’un changement de chaudière à valider car celle indiquée dans notre ccmi serait plus longue à livrer. On attend donc la référence de celle qu’il propose en remplacement pour pouvoir comparer un minimum les caractéristiques avant de s’engager.

Sous-sol

Le maçon a ajouté les aérations manquantes, corrigé un mur un peu cassé et le tableau électrique a été installé.

Prochaines étapes

La prochaine étape importante est le coulage des chappes. Pour cela il faut attendre la fin des bandes placo. Et comme le conducteur de travaux est en congés jusqu’au 9 mai et qu’il ne pourra donc pas constater si les bandes sont finies et appeler les artisans pour cela, rien n’avancera de ce côté avant cette date.

Pour son retour de congés, on doit lui indiquer ce qu’on fait avec notre problème de demi cloison au niveau de l’escalier et faire un choix sur la chaudière (mais pour cela il nous faudrait la référence)

Il restera donc l’intervention du plombier, la mise en place de la chaudière, du coffrage associé et des chauffages, les gouttières et le ravalement.

Une fois que tout cela sera fait, une étude de conformité / étanchéité pourra avoir lieu. Et une fois cela fait, la pose des spots commandés en suppléments à la société du plaquiste pourra avoir lieu ainsi que l’intervention de l’autre société de finitions.

Et à côté de cela il faut qu’on avance sur la partie clôtures et extérieurs.

Maison

Construction – Mars 2022

Enedis donne enfin des nouvelles

Au tout début de mois, notre dossier à finalement été pris en compte par Enedis, malgré le fait que nous n’étions pas tout à fait hors d’eau. Ils nous ont demandé une visite d’étude du chantier le 14 mars. Ce dont nous n’avions pas eu besoin avec GrDF dont le coffret est posé depuis plusieurs semaines maintenant.

Suite à la visite, la pose du coffret pourrait avoir lieu fin mai. En revanche il y a un cahier des charges assez précis de ce qui doit être fait avant, dont une réserve sous le coffret. On a demandé au conducteur de chantier s’il avait connaissance de ce type d’exigences et ce n’est pas le cas. Reste à voir avec le terrassier s’il est habitué à ce type de demande.

Toiture …

Photo du 3 mars

Après de multiples messages comme quoi la toiture devait se terminer en février, elle ne l’était toujours pas à notre retour de congés. Et surprise début mars : on reçoit l’appel de fond pour le hors d’eau datant du premier mars !

Photo à l’appui, nouveau mail au siège pour dire que la toiture n’est absolument pas terminée. Cette fois ils ne nous ont pas fait de problème pour accepter que nous allions payer qu’une fois les travaux véritablement terminés. En revanche j’ai demandé à ce qu’on m’envoie un appel de fond actualisé avec la bonne date d’achèvement des travaux et ça semble impossible, leur logiciel informatique ne leur permettrait pas de modifier les dates …

Photo du 4 mars

En revanche, ça n’a pas empêché le conducteur de travaux de nous dire qu’on pourrait quand même payer car l’essentiel était fait et que le reste des travaux, soit la pose des fenêtres et le début de l’isolation, avait avancé. Sauf que l’échéance sur papier c’est hors d’eau et pas une partie du hors d’eau et une partie du reste qui a commencé et comme personne n’est capable de nous mettre ça par écrit, on ne les a payé qu’une fois les travaux de toiture terminés.

18 mars, tous les éléments de la toiture sont en place

Enfin terminé … on n’en ai pas sûrs car deux éléments semblent bizarres : au niveau des « pointes » du toit il semble manquer un élément pour que ce soit totalement terminé. Et sur un côté il reste un morceau de bois qui dépasse de la toiture donc ça ne peut rester en l’état.

Visite de chantier avec le plaquiste le 7 mars

Le 7 mars on avait rendez-vous sur le chantier avec le plaquiste qui avait de nouvelles prestations à nous vendre et en particulier la pose de spots et l’isolation du sous-sol.

La pose de spots peut s’avérer pas mal dans les combles et les pièces d’eau. Par contre pour l’isolation du sous-sol, nous ne sommes pas du tout convaincu. Le plaquiste (qui a une entreprise tous corps d’état) a essayé de nous expliquer que sans on allait perdre pas mal de chaleur au niveau du sol du salon. Mais le sous-sol est entièrement enterré et la maison est RT2012. Donc j’ai quelques doutes, d’autant plus qu’il veut l’isoler de la même manière que le reste de la maison, c’est à dire laine de verre et placo. On préfère donc attendre de voir ce que ça donne une fois dans la maison avant de prendre une décision. Ce qui nous aurait intéressé en revanche aurait été de faire carreler le sous-sol, mais pour le moment aucun des prix que nous avons pour cette tache ne nous convient.

Et du côté prestations supplémentaires qui ne sont pas comprises dans notre contrat de construction, notre priorité est la clôture du terrain. On ne s’est pas encore préoccupé de la partie terrasse car le conducteur de travaux précédent nous avait dit qu’il fallait attendre un an que le terrain se stabilise. Mais finalement les fondations ont été creusées il y a un moment avec le retard pris donc il est peut être temps de se reposer la question.

Pour la visite en elle même, on a pu enfin voir l’intérieur de la maison. Par contre l’état du terrain en particulier nous a interpellé. Les ouvriers ont trouvé le moyen de faire un feu sur le sol…

le feu …

Et il y a un gros décalage sur l’arrière entre le niveau du sol et celui de la maison … pourtant le terrassier devait remblayer mais il s’est apparemment contenté de livrer la terre végétale qu’on avait commandé en supplément. Maintenant que la maison est faite il va être difficile de rattraper le coup.

40 cm au moins ? entre le niveau du sol et celui de la maison

Et dernière info du plaquiste suite à la visite : il nous affirme qu’il n’a jamais vu Maisons Evolution poser la partie extérieure des cours anglaises … pourtant pour nous cela devait être prévu comme nous en avions discuté avec le commercial et il avait dit que c’était fourni. Le plaquiste nous a bien fait peur sur le coup, on a cru se retrouver avec un nouveau poste de dépenses.

Suite à cette visite et comme nous avions plusieurs questions, j’ai fait un mail avec 7 questions au conducteur de chantier… et ça été toute une histoire comme quoi il ne pouvait pas nous répondre par mail, mais au moins on a eu un rdv sur place pour avoir nos réponses.

11 mars, le placo est arrivé jusqu’au RDC

21 mars : visite de chantier avec le conducteur de chantier

Pas d’avancée par rapport à ce que nous avions constaté durant les jours précédents, mais les cours anglaises sont posées suite au mail avec nos trop nombreuses questions (apparemment pour nous c’est compris dans le contrat, mais ce n’est pas le cas pour le voisin).

En revanche il y a un problème à régler… Nous avons une poutre qui passe dans le salon ainsi qu’un poteau. Le plaquiste nous avait dit qu’ils allaient faire un coffrage autour de la poutre et donc qu’elle serait visible.

Finalement le plaquiste et le conducteur de chantier ont constaté qu’ils pouvaient mettre tout le plafond à la même hauteur, car selon notre permis de construire notre plafond est à 2m40. Ils se sont dit que ce serait plus joli de ne pas avoir de décrochage pour la poutre et on procédé ainsi.

le problème avec le niveau du plafond

Sauf qu’arrivé à la fin, il y a un problème pour le dernier morceau de placo, il faudrait quand même faire un petit décrochage pour une partie car sans les tuyaux et divers câbles ne passent pas sous la poutre. Sauf que ça ferait très moche. Heureusement, le chef d’équipe du plaquiste nous a trouvé une solution : faire un placard pour cacher ce décrochage Et c’est une solution qui nous arrange bien car il en manquait un dans l’entrée.

simulation Kozikaza
Résultat final le 25 mars

Au moment de cette visite il nous manquait les cloisons du rdc pour les toilettes, ainsi que celle pour séparer la cuisine. Cette dernière est la plus problématique. Sans elle on ne peut pas faire faire le métré pour le cuisiniste et les cotes de l’escalier ne peuvent pas être prises pour lancer sa fabrication.

21 mars

Les devis pour les extérieurs

Nous avons lancé plusieurs demandes de devis pour les extérieurs, pour la partie clôture en particulier. Nous avons contacté 8 entreprises en tout dont celle du maçon et celle du plaquiste. Sur les 6 autres entreprises, deux semaines après nos demandes nous en avons une qui nous a fait un devis sans venir voir le chantier et la deuxième qui est passée et dont nous attendons le devis.

Apparemment les entreprises ne manquent pas de boulot et n’ont pas besoin de répondre aux demandes de devis.

Pour ce qui est proposé à chaque fois c’est très aléatoires. Pour les murets une partie ne veulent pas faire de fondations, pour le crépi c’est pareil… Et nous aimerions que l’entreprise sélectionnée fasse aussi la pose du portail coulissant, mais ce n’est pas gagné. Pire même, pour certaines il faudrait une entreprise pour la clôture, une autre pour le portail et une troisième pour la motorisation du portail. Sachant qu’il faudrait les coordonner car celle pour le portail doit intervenir dès le début pour s’assurer que le terrain est à niveau pour pouvoir mettre un rail pour le portail. c’est donc un sacré bazar et on espère en trouver une qui fait le tout …

Prochaines étapes

Lors de la dernière visite de chantier avec le conducteur de travaux, il nous a demandé d’attendre fin avril pour avoir de la visibilité sur les prochaines étapes et la date de livraison.

On a tout de même quelques éléments. Déjà il faudrait que la personne qui fait le métré pour le cuisiniste appelle pour prendre rdv… Mais apparemment les délais ne changeraient pas avec la date du métré. On aurait donc une livraison la semaine du 4 juillet et la pose de la cuisine la semaine du 11, ce qui nous permettrait d’emménager à partie de mi-juillet.

Côté constructeur, les côtes de l’escalier ont été prises. Il faut donc attendre 2 à 3 semaines pour la livraison et pose des escaliers. Les seuls éléments pouvant avancer d’ici là sont les bandes pour les placo.

La pose des escaliers est un prérequis pour que le plombier finisse son travail. Le passage du plombier est lui un prérequis pour qu’on fasse intervenir le terrassier. Cette parti me fait un peu peur car il avait fallu beaucoup de temps pour le mobiliser l’an dernier …

Une fois le terrassier passé, Enedis pourra venir, on espère que ce sera pour fin mai.

Et à part cela il nous restera les gouttières, l’enduit et les finitions. Pour ces derrières, on a un peu de mal à voir quand ça pourrait être fait, car nous avions choisi l’entreprise partenaire de Maisons Evolution afin qu’elle puisse intervenir avant la remise des clés. Il nous avait été indiqué qu’on pouvait gagné jusqu’à trois semaines. Mais lors des derniers échanges avec le conducteur de chantier, il semblait nous dire que ce n’est plus autorisé … ce n’est donc pas très rassurant.

La suite en avril donc avec plus de visibilité peut-être…

dans les prochaines étapes il y a aussi le nettoyage du chantier …